L’inspection immobilière, pour éviter les mauvaises surprises

Entre la maison que vous avez visitée et vous, c’est le coup de foudre? Mais savez-vous tout de votre nouvelle flamme? Une inspection immobilière s’impose.

L’inspection immobilière, pour éviter les mauvaises surprises

Faire inspecter la maison, une obligation?

Il n’est pas obligatoire de demander les services d’un professionnel pour l’inspection d’une maison avant l’achat, mais cette étape est fortement suggérée. Il en coûte en moyenne quelques centaines de dollars (tout dépend de la grandeur de la maison) pour une inspection immobilière en règle qui pourrait vous éviter bien des soucis.

Les avantages de l’inspection immobilière

  • Une inspection professionnelle permet de prévoir les travaux d’entretien qui seront nécessaires à moyen ou plus long terme.
  • Elle vous informera sur les réparations urgentes à faire. Vous aurez ainsi en mains les outils pour négocier le prix de l’achat avec le vendeur.
  • Une clause dans le contrat peut rendre l’achat conditionnel à une inspection qui vous permettra de retirer votre offre sans dommages et intérêts, le cas échéant.
  • Elle est une précieuse preuve en cas de découverte d’un vice caché dans l’année suivant l’achat.

Comment s’assurer qu’une inspection est complète?

N’importe qui peut s’improviser inspecteur en bâtiment. Il y a donc quelques règles à suivre pour s’assurer que l’inspection immobilière sera bien faite, complète et sans mauvaise surprise.

  • Demandez à l’inspecteur s’il est protégé par une assurance «erreurs et omissions». S’il appartient à un ordre professionnel (ingénieur, architecte, évaluateur agréé), c’est sûrement le cas, mais faites les vérifications.
  • Ne demandez pas à votre courtier immobilier de vous suggérer un inspecteur. C’est préférable de trouver un inspecteur totalement indépendant et impartial.
  • Assurez-vous qu’il inclut dans son rapport écrit chacun des éléments inspectés, mais également ceux qu’il n’a pas pu vérifier et pour quelle raison.
  • En annexe de son rapport, il devrait inclure une déclaration signée en bonne et due forme par le vendeur à propos de l’état de la maison et des réparations effectuées, preuves à l’appui.
  • Accompagnez l’inspecteur pendant son évaluation.

Le rôle d’un inspecteur

Lors d’une inspection immobilière, le spécialiste a pour mandat de vérifier ce qui est visible: systèmes, composantes électriques, traces d’infiltration d’eau, etc. Il n’est pas tenu de déplacer des meubles ou des objets, mais il peut demander au vendeur de le faire.

Hors d’atteinte

Il est possible de faire inscrire au contrat notarié qu’une inspection saisonnière doit être faite ultérieurement et de retenir une partie de la somme de l’achat en conséquence (dans le cas, par exemple, où un toit n’aurait pas pu être examiné à cause de la neige accumulée).

Vice caché

Malgré une inspection en règle, il est possible qu’un vice caché soit découvert après l’achat. Un vice caché est un défaut majeur dans une maison qui existait avant l’achat, mais n’était pas visible et ne pouvait donc pas être détecté. Dans un tel cas, à moins d’une clause contraire au contrat, c’est le vendeur qui en sera responsable (jusqu’à environ un an après l’achat). Avec un rapport d’inspection conforme, vous aurez des preuves tangibles que vous aviez fait vos devoirs avant l’acquisition.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu