Général 54
Par Marie-Ève Venne

Rendre la mode canadienne accessible

On passe la porte de chez Général 54 avec l’excitation d’une personne qui sait qu’elle est sur le point de faire de belles découvertes. C’est que Jennifer Glasgow, la propriétaire de la boutique située sur le Boulevard Saint-Laurent, a du flair pour dénicher les créations de designers canadiens avec un «je ne sais quoi» de particulier.

L'endroit a ouvert ses portes il y a 10 ans, alors que Jennifer, qui est elle-même designer, cherchait un endroit pour présenter ses créations au public. «J’avais fait des défilés de mode, gros et somptueux, mais qui ne donnaient pas les bonnes retombées et j’avais besoin d’un endroit pour montrer au public mes vêtements, un endroit pour qu’ils puissent les acheter» explique-t-elle.

J’avais fait des défilés de mode, gros et somptueux mais qui ne donnaient pas les bonnes retombées et j’avais besoin d’un endroit pour montrer au public mes vêtements, un endroit pour qu’ils puissent les acheter. - Jennifer Glasgow, propriétaire

Avoir pignon sur rue

C’est ainsi qu’a vu le jour Local 23, la première version de la boutique, consacrée en majorité aux vêtements de seconde main. Une fois sa ligne éponyme bien en place, Jennifer a commencé à rechercher d’autres designers locaux intéressés à placer leurs créations en magasin. «J’ai commencé à faire circuler le mot dans la communauté artistique m’entourant et je suis rapidement venue en contact avec d’autres designers incroyables et talentueux, heureux de vendre leurs vêtements dans ma boutique» dit-elle les yeux pétillants.

Le mot a rapidement circulé à travers les créateurs locaux, au point où agrandir les lieux est devenu la seule solution envisageable. C’est ainsi que la forme définitive de Général 54 a vu le jour, prenant pignon sur rue pendant quelques années sur Saint-Viateur, avant de s’établir de façon permanente sur Saint-Laurent.

«La première année, c’était surtout des gens entrant en boutique avec des sacs remplis de leurs créations, les déposant sur le comptoir en nous demandant si on voulait les vendre» d’expliquer Jennifer en riant. « Maintenant, on reçoit plusieurs courriels par jour d’Argentine en passant par le Japon, et même d’endroits comme Saint-Jovite» ajoute-t-elle.

Miser sur les collaborations

Mais justement, que peut-on retrouver chez Général 54? En fait, plusieurs lignes de vêtements et bijoux créées par des designers canadiens, mais également certaines lignes de lunettes de soleil provenant de l’étranger. Le tout fait de la boutique une destination mode incontournable, attirant  de nombreux touristes de passage dans la métropole.

En ce qui concerne le futur de Général 54, Jennifer a plusieurs projets en tête, dont celui d’établir des collaborations avec des artistes locaux afin de faire circuler leur travail.  «On vient de lancer une ligne de t-shirts imprimés avec notre ancienne gérante Kelsey. C’est exactement le type de projet qui me motive en ce moment, soit rendre accessible le talent des artistes que nous avons à Montréal» déclare-t-elle en souriant.

Fermer le menu