Jun i
Par Chris Riddell

Un des meilleurs sushis en ville

À Montréal, vous pouvez trouver à peu près tous les types de cuisine. Alors qu'il n'y a certainement pas de pénurie de restaurants de sushis, Jun i est régulièrement classé comme l'un des meilleurs de la ville. C'est logique, quand on considère que le chef et copropriétaire Junichi Ikematsu, l'homme qui a donné son nom au restaurant, a étudié la cuisine au Japon et a apporté ses techniques avec lui au Canada.

«Junichi est probablement le meilleur chef de sushis à Montréal, du moins pour moi», dit Jonathan Daunais, copropriétaire de Jun i avec le chef Junichi et Ped Phimphrakeo. Les trois fondateurs se sont rencontrés alors qu'ils travaillaient dans un autre restaurant japonais appelé Soho qui avait quatre restaurants dans la ville. Soho ayant finalement fait faillite, Jonathan, Junichi et Ped ont décidé de voler de leurs propres ailes.

«Junichi travaille toujours. Il est toujours là, dit Jonathan. Il souhaite toujours la bienvenue aux gens qui viennent chez lui. Les gens se sentent à l'aise ici. Nous avons beaucoup de clients réguliers qui reviennent chaque semaine.»

Junichi est probablement le meilleur chef de sushis à Montréal. - Jonathan Daunais, copropriétaire

Simple mais génial

Jun i est dans le quartier branché du Mile End depuis 2005. Il porte le nom du chef Junichi, mais Jonathan dit aussi que le vrai sens du nom signifie «pure passion» en japonais. Le menu a subi plusieurs itérations au fil des ans. Dans un premier temps, ils ont offert un menu qui changeait toutes les trois semaines. Après cela, ils ont essayé d'offrir des entrées et des plats principaux. Une chose reste la même et c'est le sushi. C'est leur gagne-pain, comme on dit.

Dans le menu, vous pouvez trouver des plats délicieux comme la queue de thon jaune, les frites de riz à la crème, ou encore la truite de Norvège servie avec une rémoulade de céleri, un crumble au citron vert et des câpres frites. Si la viande rouge est votre péché mignon, essayez le tataki avec une mayonnaise aux champignons. Pour les végétariens, il y a les champignons shitake sautés avec les rondelles d'oignon et une sauce aux canneberges et au vin rouge.

Jun i a aussi un pâtissier très talentueux dans son restaurant. La carte des desserts propose seulement quatre options, mais la carte change fréquemment. Le dessert qui restera toujours sur la carte, cependant, est le gâteau mille-crêpes. Imaginez plusieurs crêpes superposées avec de la vanille de Madagascar, du caramel et une sauce à la banane.

Préparation des sushis

Le sake sinon rien

Tout bon restaurant japonais se doit de proposer du sake. C'est une liqueur à base de riz réputée au Japon. «C'est vraiment notre spécialité, dit Jonathan. J'organise deux fois par an une rencontre avec tous les sommeliers des restaurants de Montréal. Ils viennent et nous parlons du sake, nous goûtons le sake. C'est un alcool intéressant, et de plus en plus de personnes sont très curieuses de le découvrir.

La curiosité est exactement ce qui attire les gens chez Jun i, mais c'est le sushi de premier choix et le sashimi qui les font revenir encore et encore. Ajoutez un peu de sake au mélange et vous avez une expérience culinaire japonaise authentique. Vous pouvez aussi vous asseoir au comptoir pour regarder Junichi rouler ses sushis frais... Un vrai magicien. Si vous fermez les yeux, vous êtes déjà à Tokyo.

L'extérieur de Jun I
Fermer le menu