Mansarde Bleue
Par Collaborateur PJ

Une pro du marketing de mode

Anita Turano, co-propriétaire de La Mansarde Bleue, une boutique de cadeaux, vêtements et accessoires située dans le quartier Rosemont-La Petite-Patrie, possède un impressionnant parcours. Elle a étudié au Collège LaSalle dans le programme Commercialisation de la mode pour ensuite travailler pour de grosses boîtes comme le groupe Aldo et Levi Strauss. Elle a d’ailleurs grandement contribué à l’ouverture des premières boutiques en Europe pour Aldo et s’est occupée des achats pour les boutiques situées en Pologne, au Danemark, au Portugal et en Irlande.

Anita est une véritable passionnée: «J’ai toujours travaillé dans le domaine des achats, de la présentation visuelle et du comportement du consommateur.» Même qu’en 2000, elle s’est rendue à Bogota, en Colombie, pour collaborer à l'ouverture d'une école pour le compte du Collège LaSalle. C'est à cet endroit qu'elle a développé le programme de marketing de mode.

J’adore faire affaire avec des designers et artisans locaux et leur donner une plateforme pour montrer leurs créations uniques et originales en boutique. - Anita Turano, copropriétaire
À l'intérieur de la boutique

Une mine d’or

Anita connaissait déjà la boutique La Mansarde Bleue avant d’en devenir propriétaire, car elle y vendait des sacs à main en cuir. Un jour, en visite à la boutique, la propriétaire de l’époque l’a informée qu’elle désirait vendre.

Jamais Anita n’avait eu l’intention d’acheter une boutique pour travailler au détail, mais la mine d’or qui s’offrait à elle a su la charmer; le quartier, les gens, tout y était. «80% de la marchandise est constituée de produits québécois. Quelle boutique incroyable, il fallait essayer de l’acheter», se souvient-elle.

Elle se tourne donc vers son amie Marie-Josée Dallaire, alors conseillère pédagogique, qui avait toujours caressé l'envie de se partir en affaires. Elles ont donc saisi cette opportunité et ont décidé de réaliser leur rêve en unissant leurs forces et en s'associant. Elles font l'acquisition du commerce en 2012, trouvant le quartier incroyable avec ses nombreux boutiques et cafés: «On est proche de la ville, mais on se sent dans un village», indique Anita.

À l'intérieur de la boutique
À l'intérieur de la boutique

Faire connaître les talents d’ici

Les deux copropriétaires sont particulièrement fières de proposer des produits équitables. Elles notent aussi que 90% des produits qu'on y retrouve sont faits par des femmes: bijoux, savons, vêtements, foulards, portefeuilles, sacs à main et produits de beauté. On y déniche également des produits d’Afrique du Sud, du Népal et du Mali.

Anita s’occupe principalement des achats, de la mise en marché, du visuel et des médias sociaux. De son côté, Marie-Josée se charge du volet administratif, du développement de la boutique en ligne et des cadeaux corporatifs . «Ce qui fait notre succès, c’est l’originalité de nos produits; nous sommes axées sur les accessoires, les vêtements et les cadeaux. On a de nouveaux produits chaque semaine», affirme Anita. Elles s’approvisionnent chez plusieurs fournisseurs, toujours en petites quantités.

«Je recherche des produits uniques, différents et faits ici ou équitables. J’adore faire affaire avec des designers et artisans locaux et leur donner une plateforme pour montrer leurs créations uniques et originales en boutique», conclut-elle.

La façade de la boutique
Fermer le menu
Inscrivez-vous à l'infolettre PJ