Restaurant Pho Viet
Par Robert Ravensbergen

Une deuxième maison

« J'ai toujours essayé de rendre cet endroit agréable pour tout le monde », raconte Nhu Lan Nguyen, propriétaire du Restaurant Pho Viet, situé au cœur du quartier latin de Montréal. « Quand j'ai repris le restaurant, je voulais en faire un endroit où tout le monde se sentirait respecté. »

L'ambiance intime du petit restaurant de Lan reflète manifestement ces valeurs avec des combinaisons de couleurs simples, un menu traditionnel des spécialités vietnamiennes et la présence régulière de la sœur de Lan, de ses filles, de sa mère et d'autres proches.

Depuis 1987, le restaurant familial Pho Viet est devenu un incontournable du quartier en attirant l'attention des médias ainsi qu'un flot régulier de clients fidèles. En raison de la réputation que son restaurant a acquise, Lan apparaît souvent en public pour parler des problèmes de son Vietnam natal. « L'attention a vraiment commencé quand un de nos employés a décroché son premier emploi de journaliste, mais je pense qu'on a bien mérité notre réputation depuis ! »

Je veux que les gens partent d'ici le ventre bien rempli, car c'est ce que je voudrais pour mes filles si elles étaient ailleurs et affamées. - Nhu Lan Nguyen, propriétaire
Restaurant Pho Viet

Cuisiner dans la tradition

Bien que le restaurant ait ouvert ses portes il y a environ trente ans, on y sert une cuisine authentique vietnamienne, qui est le produit d'une tradition qui a traversé les siècles. « Quand je me suis mariée, ma mère a commencé à m'apprendre à cuisiner de bons repas. Une chance qu'elle l'ait fait, car quand j'ai acheté ce restaurant, le menu et les recettes étaient remplis de glucamate, ce qui était d'autant plus inacceptable que j'y étais allergique! »

Lan parle avec aise, grâce, calme et un grand sens de l'humour, ce que chacun de ses clients remarque instantanément. Ce sont des valeurs qu'elle attribue à sa mère et à son éducation. Elle valorise également le soin donné à la préparation de chaque plat qui sort de sa cuisine. « À nos débuts, j'amenais tout ce que je préparais à ma mère pour qu'elle me suggère comment améliorer la recette. Je n’ai pas grandi dans la cuisine, mais je crois qu'une exposition à des saveurs exquises et subtiles dans la jeunesse vous apprend à apprécier cette sorte de perfection tranquille. Cette qualité se reflète dans tous les plats qu’on prépare pour nos clients.

Restaurant Pho Viet

Le sens de la famille

« On s'assure toujours de donner à nos clients le petit extra dont ils ont besoin », dit Lan, fière de garantir à tous ses clients qu’ils partiront satisfaits. « Vu le grand nombre d'étudiants qu'on sert, on sait très bien qu'il y a une certaine période du mois pendant laquelle le portefeuille est plus léger. Si on peut leur donner un rouleau de plus ou une soupe un peu plus garnie à ce moment là, ils auront non seulement envie de revenir, mais ça leur facilitera aussi la vie. »

Se fondant sur la généreuse sensibilité de Lan, le restaurant est guidé par un sens de la famille et par la communauté qui l'entoure. « J'ai vu beaucoup de choses changer, autant chez mes clients que dans l'ensemble du quartier. Il y a plus de développement, et les habitués changent. Ils finissent même par vieillir et avoir des enfants », dit Lan. «Mais une chose ne change pas : je veux que les gens partent d'ici le ventre plein, parce que je sais que c'est ce que je souhaiterais pour mes filles si elles étaient ailleurs et affamées. »

Restaurant Pho Viet
Fermer le menu