Pour une visite gastronomique de l’Asie à Québec

On voyage sans même prendre l’avion (et on mange de la bien meilleure nourriture que dans les airs!) à l’un des restaurants suivants, où l’on passe de la Chine au Vietnam, avec un détour par le Japon, le Cambodge et l’Inde.

Tora-Ya Ramenn

1
75, rue Saint-Joseph E, Québec QC G1K 3A6

Cette nouillerie de la rue Saint-Joseph Est compte sans surprise son lot de fidèles. L’atmosphère enjouée qui émane de la cuisine ouverte se reflète dans les soupes ramen et les tsumamis, des petites bouchées à la japonaise. J’ai un coup de coeur pour son authenticité et son service chaleureux.

Hosaka Ya

2
491, 3E av, Québec QC G1L 2W2

Tenu par les mêmes propriétaires que le Tora-Ra Ramen, ce minuscule resto de poche de la 3e Avenue à Limoilou se consacre principalement aux sushis, avec quelques tsumamis et plats à la carte. On y trouve la même attention du détail, le souci de la fraîcheur et le service impeccable que chez son frère de Saint-Roch.

Restaurant Tokyo

3
401 rue Saint-Jean, Québec QC G1R 1P3

Dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste, sur la rue Saint-Jean, se trouve ce resto japonais où sushis et bentos font bon ménage. Le décor est épuré et les salons privés incitent à la fête ou aux rendez-vous galants.

Chez Soi La Chine

4
27, rue Sainte-Angèle, Québec QC G1R 4G5

Les restaurants de vraie cuisine chinoise ne courent pas les rues à Québec, c’est pourquoi celui-ci est un incontournable. Loin des mets chinois canadiens, le menu compte son lot de classiques comme le canard laqué, que l’on déguste dans l’atmosphère feutrée de ce resto de la rue Sainte-Angèle dans le Vieux-Québec.

Restaurant Metropolitain

5
1188, av Cartier, Québec QC G1R 2S7

Les maniaques de sushis seront satisfaits à cette adresse de l’avenue Cartier, dont la réputation n’est plus à faire. Le poisson y est frais et apprêté de main de maître, servi plus simplement que dans bon nombre d’autres restos de sushis.

Bati Bassak

6
125, rue Saint-Joseph E, Québec QC G1K 3A8

Rue Saint-Joseph Est, c’est l’un de ces restaurants de quartier bien cachés qui, une fois qu’on les a découverts, donnent envie d’y retourner. Le menu, d’inspiration cambodgienne et thaïe, satisfait aisément à peu près tout le monde grâce à sa variété. La soupe thaïe au curry et coco et le poulet au gingembre sont des musts, parole d’habituée!

Restaurant La Campagne

7
555, rue Saint-Jean, Québec QC G1R 1P5

Si l’envie vous prend d’une bonne soupe tonkinoise, dirigez-vous sur la rue Saint-Jean pour un arrêt à La Campagne. À prix doux, on y mange un très bon pho, servi avec minces lanières de boeuf et herbes aromatiques. Les sizzlings (servis grésillants) font toujours tourner les têtes en salle.

Cari Doré

8
105, ch Sainte-Foy, Québec QC G1R 1T1

Même si les restos indiens en ville se comptent sur les doigts d’une main (ou au mieux deux), celui-ci, situé coin Cartier et chemin Sainte-Foy, se démarque aisément grâce à son décor épuré et à son service attentionné. Les plats au beurre, kashmiri, madras ou végétariens, bien parfumés, se partagent difficilement et on redemande du pain naan cuit sur place.

Devenir parents est souvent synonyme de «bruncher souvent». C’est tellement plus facile avec des enfants d’aller déjeuner que de souper pendant trois heures! Voici quelques adresses où la marmaille est la bienvenue, sans compromis sur la qualité ni l’ambiance pour papa et maman.
Les maniaques de café vous le diront: pour tester le talent d’un barista (ou «maître de la machine à café»), rien ne vaut un espresso. Alors, préparez votre toute petite tasse, parce que les établissements qui suivent vous donneront tout un boost de caféine!
Pour une 6e année, du 12 au 24 avril 2016, les gourmands, gourmets et foodies de tout acabit sont conviés au grand festival gastronomique Québec Exquis! Pour l’occasion, 20 chefs sont jumelés à 20 producteurs pour offrir des menus midi (20$) et soir (40$ ou 50$), le tout en accord avec des vins du Beaujolais. Voici la liste des duos proposés.
Fermer le menu