24 musées d’histoire à visiter pour fêter le 375e de Montréal

par Michelle Trottier

En 375 ans, Montréal a su se tisser une histoire riche et fascinante. De nombreuses institutions muséales de la ville la racontent à travers ses lieux, évènements, personnages et objets, de sa naissance à aujourd’hui, et à plusieurs époques différentes. Voici 24 musées à visiter pour en apprendre davantage sur l’émergence et l’évolution de Montréal, et sur la vie de ses habitants et de ses institutions à travers les années.

24 musées d’histoire à visiter pour fêter le 375e de Montréal

Le Vieux-Montréal

Lieu de la naissance de Montréal, le Vieux-Montréal regorge d’adresses à visiter.

Le Centre d’histoire de Montréal, Place d’Youville, est installé dans une ancienne caserne de pompier datant de 1904. Il propose aux visiteurs de découvrir, en un seul lieu, les divers patrimoines de la ville et les habitants qui l’ont transformée au fil des ans. Tout près de là, Place Royale, le musée Pointe-à-Callière, classé site archéologique et historique national, et reconnu comme lieu de la fondation de Montréal, couvre plusieurs siècles d’histoire, de la période amérindienne à nos jours.

Sur la rue Saint-Paul, le Musée Marguerite-Bourgeois se consacre à l’histoire de cette figure emblématique du développement de la colonie à l’époque de la Nouvelle-France. Mais on peut également y admirer des vestiges d’une chapelle datant de 1675 ainsi que la magnifique Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours.

Le Château Ramezay, situé sur la rue Notre-Dame Est, est le premier bâtiment classé monument historique au Québec. Il abrite, entre autres, des collections impressionnantes d’œuvres d’art, d’objets ethnologiques amérindiens et québécois, de livres et de photographies. Un peu plus à l’est sur la même rue, le Lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier plonge le visiteur dans l’univers de style victorien d’une famille bourgeoise du 19e siècle.

Le Vieux-Montréal compte également quelques musées thématiques dont le Musée de la Banque de Montréal (première banque du Canada - 1817) où l’on peut en apprendre davantage sur la vie bancaire au XIXe siècle, et le Musée de la mode qui met en valeur le patrimoine textile et vestimentaire du Québec.

D’autres bâtiments historiques

À l’extérieur du Vieux-Montréal, plusieurs autres édifices historiques abritent des musées.

À Pointe-Saint-Charles, deuxième plus ancien quartier de Montréal, on peut visiter la Maison St-Gabriel, où Marguerite Bourgeois accueillait les Filles du Roy à leur arrivée dans la colonie. Sur le Plateau Mont-Royal, le Musée des Hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Montréal traite des origines de Montréal, de la fondation de l’Hôtel-Dieu par Jeanne-Mance en 1645 et de l’histoire des soins de la santé. Sur l’Île Sainte-Hélène, un dépôt fortifié construit par les Britanniques vers 1820 loge le Musée Stewart  rempli d’objets témoins de l’origine européenne de la Nouvelle-France comme des cartes anciennes, des livres rares et des armes. À Verdun, la Maison Nivard-De Saint-Dizier, un des plus anciens bâtiments sur l’Île, repose sur un site archéologique préhistorique dévoilant une présence amérindienne datant de 5500 ans.

Dans le Centre-Sud, la Prison Au-Pied-du-Courant est une bâtisse d’architecture néoclassique construite entre 1831 et 1840. Comme elle accueillit des Patriotes en 1837 et 1838, elle est également connue sous le nom de Prison-des-Patriotes. Enfin, à Lachine, deux endroits proposent de faire voyager les visiteurs dans le temps: le Musée de Lachine où se trouve notamment la Maison Le Ber-Le Moyne, ainsi que Le lieu historique national du Commerce-de-la-Fourrure-à-Lachine qui relate l’histoire montréalaise du commerce de la fourrure dans un hangar de pierre construit en 1803 pour la Compagnie du Nord-Ouest.

Au centre-ville, le Musée McCord, qui occupe un bâtiment du début du XXe siècle, présente des objets, images et documents qui révèlent, entre autres, la vie des peuples autochtones et l’apport de Montréal dans le développement du Canada entre le 18e et le 21e siècle.

Années 20 et histoire locale

Au moins deux institutions muséales de Montréal sont situées dans des bâtiments qui datent des années 20. Et tous deux se consacrent à mettre en valeur le patrimoine et l’histoire du quartier qui les accueille.

L’Écomusée du fier monde est un musée citoyen du Centre-Sud installé entre les murs de l’ancien bain public Généreux. Quant au Musée Dufresne-Nincheri situé dans Hochelaga, seule demeure montréalaise des années 20 à présenter son décor et son mobilier d’origine, il témoigne de l’histoire de l’est de la ville.

Le Montréal juif

Le Musée du Montréal juif veut partager l’histoire et les expériences de la communauté juive de Montréal par le biais d’expositions et d’activités diverses.

Le Musée commémoratif de l’holocauste, dans Côte-des-Neiges, se donne pour sa part la mission de rappeler cet épisode de l’histoire des juifs, et sa suite, mais à travers le message d’espoir qui traverse les témoignages des survivants.

Sécurité publique, santé des femmes et technologies

Deux musées permettent de se familiariser avec l’histoire de la sécurité publique à Montréal, soit le Musée de la police, situé au quartier général du SPVM au centre-ville, et le Musée des pompiers, intégré à la caserne 30, sur le boulevard Saint-Laurent dans le Mile End, un autre bâtiment historique, construit en 1905.

Dans Cartierville, le Musée des sœurs de la Miséricorde se consacre à faire connaître l’histoire de Rosalie Cadron-Jetté qui, vers 1845, participe à la fondation de la communauté religieuse qui aura pour mandat principal d’aider les mères célibataires et leurs enfants.

Pour en apprendre plus sur l’évolution des technologies à Montréal, le Musée de l’imprimerie du Québec, dans Ahuntsic, propose de mettre en lien l’évolution de cette discipline et celle de la province et de la ville. Quant au Musée des ondes Emile Berliner, il s’agit d’un petit  - mais riche! - musée qui traite de l'histoire culturelle, architecturale, technologique et scientifique de l’industrie des ondes sonores, dont la genèse est étroitement liée à l’histoire du quartier Saint-Henri ainsi que de la RCA Victor et de sa prédécesseure, la Berliner Gramophone Company.

Avec la multitude de musées à visiter pour mieux connaître Montréal et son histoire, il n’y a plus aucune raison de fêter son 375e anniversaire dans l’ignorance. Comment choisir maintenant? En se laissant guider par ses intérêts, sa curiosité et son ouverture. Bonnes visites!

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu