4 maladies circulatoires que vous pouvez combattre avec votre alimentation

L'alimentation joue souvent un rôle important dans la façon dont notre corps traite les maladies. Grâce à ces suggestions, vous pourriez soulager certains des symptômes courants de ces quatre maladies circulatoires.

4 maladies circulatoires que vous pouvez combattre avec votre alimentation

1. Combattez les anévrismes avec une alimentation à faible teneur en matières grasses et en sel

  • Ces renflements semblables à des ballons se forment dans les segments affaiblis des artères, en particulier dans l'aorte, la plus grosse artère du corps, qui vient directement du cœur.
  • De nombreux anévrismes sont causés par une faiblesse congénitale, tandis que d'autres sont causés par l'athérosclérose et l'hypertension artérielle.
  • Il n'existe pas de traitement diététique spécifique pour un anévrisme, mais suivre un régime alimentaire à faible teneur en matières grasses et en sel peut vous aider à prévenir ceux causés par l'athérosclérose et l'hypertension artérielle.
  • Consommez de nombreux fruits et légumes frais pour vous donner la vitamine C nécessaire pour renforcer et entretenir les vaisseaux sanguins.

2. Combattez une claudication intermittente avec de l'exercice et un régime alimentaire à faible teneur en matières grasses

  • Des douleurs et des crampes sévères aux jambes induites par la marche sont les symptômes d'une claudication intermittente. Un manque d'oxygène dû à une circulation sanguine insuffisante provoque cette douleur.
  • L'athérosclérose est responsable de la plupart des claudications intermittentes. Elle est également courante chez les patients diabétiques.
  • L'adoption d'un régime à très faible teneur en graisses et d'un programme d'exercice a aidé de nombreux patients.
  • Incorporez des oignons et de l'ail, qui sont censés améliorer la circulation sanguine.
  • Cependant, les patients avec des blocages graves peuvent nécessiter une intervention chirurgicale pour les retirer.

3. Aidez le traitement d'une phlébite avec de l'aspirine et des oméga-3

  • On appelle « phlébite » toute inflammation d'une veine. Les grandes veines superficielles dans les jambes sont le plus souvent atteintes.
  • Bien que douloureux, ce type de phlébite superficielle n'est pas très dangereux.
  • Lorsque les veines situées plus profondément dans les jambes deviennent enflammées, préparant ainsi le terrain pour une thrombophlébite, cette maladie devient plus dangereuse. Des caillots peuvent se détacher et voyager jusqu'au cœur et aux poumons.
  • Une phlébite peut être traitée avec de l'aspirine et d'autres médicaments anti-inflammatoires, ainsi qu'en appliquant des compresses chaudes.
  • Les médicaments thrombolytiques peuvent être administrés pour une thrombophlébite. D'autres mesures peuvent être nécessaires pour empêcher les caillots d'atteindre les organes vitaux.
  • Incorporez plusieurs portions de poisson gras ou d'autres sources d'acides gras oméga-3 par semaine dans votre alimentation. Ces acides gras aident à réduire l'inflammation et la formation de caillots.
  • Votre alimentation devrait également inclure beaucoup de vitamine E, qui contribue à lutter contre l'inflammation.
  • L'acide gamma-linolénique, une substance présente dans les huiles d'onagre et de bourrache, a un effet similaire. Consultez d'abord votre médecin, car elles peuvent interagir avec des médicaments prescrits.

4. Faites le plein d'oméga-3 pour soulager la maladie de Raynaud

  • Cette maladie est caractérisée par des périodes d'engourdissement, des picotements et des douleurs dans les doigts et les orteils.
  • Les sensations sont dues à une constriction ou des spasmes dans les petites artères qui transportent le sang vers les extrémités.
  • Typiquement, la maladie de Raynaud est déclenchée par l'exposition au froid ou des périodes de stress.
  • Pour des raisons inconnues, les deux tiers de toutes les personnes atteintes d'un Raynaud sont des femmes.
  • Le tabagisme est pointé du doigt dans de nombreux cas.
  • Certaines victimes peuvent également souffrir d'un lupus, de polyarthrite rhumatoïde et d'autres troubles auto-immunes inflammatoires.
  • Éviter d'exposer vos mains et vos pieds à des températures froides peut généralement prévenir ou minimiser les attaques.
  • Bien sûr, il est essentiel de ne pas fumer et d'éviter le tabagisme passif.
  • La consommation d'aliments riches en acides gras oméga-3 et en vitamine E peut aider.

Les maladies circulatoires nécessitent toujours des soins médicaux, mais discutez avec votre médecin pour changer votre alimentation et vos habitudes. Cela pourrait vous aider à mener une vie plus saine, tout en soulageant les symptômes de votre maladie circulatoire.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu