4 questions importantes au sujet des vaccins et l'autisme

Les vaccins, contrairement à une croyance de plus en plus populaire, ne causent pas l'autisme. Voilà comment le mythe a commencé, et pourquoi il est faux.

4 questions importantes au sujet des vaccins et l'autisme

1. Les vaccins sont-ils dangereux?

  • Les vaccinations sont sans aucun doute l'une des plus importantes réalisations de santé de la race humaine.
  • Ils sont responsables de l'éradication des maladies terribles comme la variole et la polio.
  • Aussi merveilleux que les avantages de la vaccination soient, ils ne sont pas parfaits. Nous savons qu'ils comportent certains risques. Heureusement, la plupart sont mineurs.

2. Les recherches ont-elles lié les vaccinations à l'autisme?

  • La réponse, en bref, est non. La recherche la plus exhaustive à ce jour n'a pas trouvé de lien.
  • Les taux d'autisme sont encore en hausse, même si le thimérosal (un présumé coupable) a été retiré de vaccins il y a des années.
  • Il y a eu des rumeurs persistantes selon lesquelles les vaccins peuvent provoquer, chez certains bébés, des troubles du développement comme l'autisme.
  • La plupart croient que le vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) est spécifiquement à blâmer. Mais des études subséquentes ont échoué à montrer toute connexion.

3. Comment le mythe a-t-il commencé?

  • La rumeur a été alimentée par une étude controversée de 1998 qui a suggéré qu'il pourrait y avoir un lien entre l'autisme et le vaccin. Elle a été prouvée fausse par la suite.
  • Dans un rapport de 2004 sur le problème, il a été conclu qu'il était temps de mettre fin à la question. Il a noté qu'un grand examen des études menées en 2001 a échoué à trouver un lien, comme l'ont fait des études de suivi.
  • Les auteurs du rapport ont écrit que « la preuve est maintenant convaincante que le vaccin rougeole-oreillons-rubéole ne cause pas l'autisme ou des sous-types particuliers de troubles du spectre autistique ».

4. Pourquoi les personnes ne sont-elles pas convaincues?

  • Certains parents croyaient que le thimérosal, un agent de conservation utilisé dans le vaccin, a rendu leurs enfants autistes.
  • Le thimérosal contient une petite quantité de mercure, et on sait que la toxicité du mercure peut affecter le développement neurologique des bébés et des enfants.
  • Comme avec le vaccin ROR lui-même, des études n’ont trouvé aucun lien entre le thimérosal et l'autisme.
  • En réponse à la peur et l'indignation provoquée par l'utilisation de l'agent conservateur, cependant, les fabricants de vaccins ont cessé de l'utiliser en 2001, mais les taux d'autisme continuent encore à augmenter.
  • Certains chercheurs en neurologie croient que cette augmentation est due à des critères de diagnostics plus libéraux et expansifs de l'autisme.
  • Ces nouvelles méthodes de diagnostic conduisent à plus de diagnostics de la maladie, plutôt qu'un polluant médical ou environnemental causant plus de cas.

Beaucoup de personnes croient que les vaccins sont dangereux pour les enfants, mais ces allégations sont sans fondement. Cela est particulièrement vrai pour l'autisme. Armez-vous de connaissances, et de vaccins, pour rester en bonne santé et bien informé.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu