4 faits simples sur les somnifères

Si vous êtes insomniaque, il vous est probablement déjà arrivé d'avaler un comprimé de somnifère pour réussir à fermer l’œil. Voici 4 renseignements sur les somnifères qui vous permettront d'en savoir un peu plus.

4 faits simples sur les somnifères

1. Les somnifères sont-ils sûrs?

Bien que la prise de somnifères comporte bel et bien des effets secondaires, la plupart sont embêtants plus que dangereux. Les ventes de somnifères démontrent que leur popularité n'a pas diminué en dépit de la façon dont ils vous font sentir le lendemain.

  • En gros, si vous vous le demandiez, les somnifères pris selon la dose prescrite sont généralement sans danger.

2. Les effets secondaires

Selon les professionnels de la santé qui ont étudié les effets des somnifères, l'effet secondaire le plus souvent ressenti par les personnes qui en prennent est celui qu'on connaît sous le nom de malaise posthypnotique (ou sensation de gueule de bois).

  • Les chercheurs affirment que le matin après avoir pris un somnifère, une personne pourrait éprouver de la somnolence, une sensation de cerveau embrumé, un déséquilibre, des vertiges, des étourdissements, des oublis et parfois même une déprime.
  • On pourrait comparer ces effets à la sensation d'avoir une moitié de cerveau endormie, même après le premier café.
  • Une des raisons derrière cela est que les somnifères sont des médicaments à courte durée d'action, ce qui signifie qu'ils quittent votre système rapidement. Or, ce genre de médication est susceptible de procurer une sensation de gueule de bois le lendemain matin. Cela vous aide également à vous endormir plus vite.

S'il y a un fait qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'il n'y a à ce jour aucune étude sur les possibles répercussions d'un usage prolongé de somnifères. La plupart des études se sont échelonnées sur quelques semaines ou mois, tout au plus.

  • En d'autres mots: les somnifères ne sont pas supposés être consommés sur de longues périodes.

3. Les comprimés à courte durée d'action

Les médicaments populaires d'une demi-vie (classée sous les trois heures) sont les meilleurs choix pour ceux qui ont de la difficulté à s'endormir, mais pas à le rester.

  • Outre le malaise posthypnotique, certains peuvent éprouver d'autres effets secondaires, comme une réaction allergique, une sécheresse de la bouche ou des maux de tête, quoique ces derniers sont assez rares.

4. Les mythes sur les somnifères

Si vous avez vu des titres alarmants sur des gens conduisant leur voiture ou vidant leur réfrigérateur dans un épisode de somnambulisme, ne vous en faites pas. Ce genre d'effet secondaire étrange est extrêmement rare.

  • Certaines personnes se plaignent également d'hallucinations, mais cela n'affecte aucunement la grande majorité des utilisateurs de somnifères.

Il n'y a aucun problème avec le fait de prendre un comprimé de somnifère quand les nuits blanches commencent à s'accumuler. Gardez ces conseils simples à l'esprit lorsque vous irez à la pharmacie vous ramasser une bouteille de ces médicaments.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu