4 trucs pour éviter une infraction au code de la route

Est-ce possible d'éviter une contravention? Voici 4 conseils pour répondre d'une infraction face à un policier et limiter les sanctions éventuelles.

4 trucs pour éviter une infraction au code de la route

1. Soignez votre apparence

Avant de s'approcher de votre véhicule, l'officier de police sait déjà en général s'il vous donnera un avertissement ou une contravention. Toutefois, à ce moment, rien n'est joué.

  • Il peut encore être influencé par votre attitude mais aussi par votre véhicule.
  • Pour mettre toutes les chances de votre côté, veillez à maintenir la carrosserie de votre voiture propre.
  • Limitez aussi les équipements tape-à-l'œil tels que vitres teintées, élargisseurs d'aile, ailerons aérodynamiques, etc.

2. Soyez polis et courtois

Si vous conduisez trop vite et que vous croisez une voiture de police, n'hésitez pas à faire un petit geste d'excuse de la main.

  • Cela peut vous sauver la mise car, aux yeux du policier, vous reconnaissez ainsi votre erreur. Il sera a priori plus indulgent.
  • Si vous êtes arrêté, gardez votre sang-froid, soyez poli et restez souriant.
  • Une attitude respectueuse pourrait vous permettre d'échapper à une contravention méritée.

3. Profitez du bénéfice du doute

Il n'est pas toujours judicieux de reconnaître instantanément un excès de vitesse. Dans l'hypothèse où l'infraction n'a pas été relevée par un radar, vous avez tout intérêt à laisser planer le doute.

  • Répondez-lui avec beaucoup de politesse, ne vous lancez pas dans des détails et n'admettez pas l'infraction reprochée.
  • Dans les jours qui suivent, cochez la case de la contravention qui indique que vous plaidez non-coupable et que vous désirez la contester, et mettez à la poste sans payer l'amende.
  • En cour, présentez-vous bien vêtu, soigné et soyez toujours bref et poli.
  • Arrivez à l'avance afin de pouvoir assister à d'autres causes. Cela vous donnera une idée de ce qui vous attend et de la bonne manière de vous comporter devant le juge.
  • Expliquez calmement au juge les raisons pour lesquelles vous croyez que la contravention n'est pas méritée.

Dans la majorité des cas, le juge sera obligé de vous accorder le bénéfice du doute et le policier sera incapable de prouver que vous avez bel et bien commis l'infraction. Vous serez acquitté.

4. Votre GPS connaît les radars

Qui n'a pas rêvé de connaître l'emplacement de tous les radars pour rouler en toute sérénité? C'est aujourd'hui devenu une réalité et en plus, c'est 100% légal!

  • Sachez que de nombreux systèmes GPS intègrent désormais les emplacements des radars fixes, voire mobiles.
  • Il est même possible de souscrire des forfaits de mise à jour.
  • On doit d'abord les télécharger sur son ordinateur avant de les installer sur son cellulaire ou son système de navigation portable.

Les détecteurs de radars demeurent interdits

En revanche, l'utilisation d'un détecteur reste strictement interdite et sévèrement punie. Au Québec, les détecteurs saisis sont détruits.

  • Des amendes de 500 à 1000$ sont prévues, en plus de la saisie du détecteur.

Que vous soyez coupable ou innocent, si un policier vous arrête afin de vous donner une contravention, soyez futé et suivez ces conseils afin d'éviter cette fâcheuse contravention.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu