4 voitures de demain

Les constructeurs de voitures s'efforcent de proposer des alternatives aux moteurs à essence qui consomment énormément de carburant.

4 voitures de demain

Véhicules du futur

  • Économiseurs de carburant intégrés : cela va des dispositifs simples, tel le « stop and start » qui coupe le moteur lorsqu'il tourne au ralenti et le remet en fonction lorsque vous lâchez la pédale de frein, à des technologies complexes, comme les moteurs « à combustion de mélange pauvre », qui associent moins de carburant par volume d'air que les moteurs conventionnels.
  • Voiture cellulaire à hydrogène : en théorie, cette voiture peut faire le tour de la Terre avec seulement huit litres (deux gallons) de carburant. L'hydrogène est non polluant puisqu’il ne rejette que de l'eau. Beaucoup de questions ne sont toutefois pas résolues et le véhicule est encore trop coûteux pour être viable commercialement.
  • Matériaux légers : les chercheurs essayent en permanence d'améliorer l'aérodynamisme des voitures en changeant notamment les matériaux utilisés pour leur construction. L'acier a ainsi été remplacé par des matériaux plus légers, comme le plastique, l'aluminium et la fibre de carbone.
  • Voiture zéro pollution : cette voiture utilise la technologie à air comprimé. Sur le point d'être commercialisée, elle peut rouler pendant 10 heures en ville et atteindre 110 kilomètres/heures (68 miles/heure) sur les routes les moins encombrées.

Tendances européennes

En Europe, les gouvernements nationaux et l'Union européenne soutiennent les voitures vertes.

  • L'Union européenne encourage le développement de faibles émissions de carburants conventionnels, ainsi que la diminution des émissions de carburants alternatifs.
  • Le gouvernement français a introduit une taxe d'immatriculation liée au taux de pollution des voitures et finance aussi des recherches pour concevoir une voiture qui consommera moins de 3,5 litres (0,7 gallon) de carburant aux 100 kilomètres (62 miles).
  • Au Canada, le transport routier représente 27 % des émissions totales de gaz à effet de serre.

Astuce: Si vous achetez une nouvelle voiture, vérifiez l'étiquette de consommation de carburant qui figure sur le pare-brise. Elle indique le nombre de litres d'essence que la voiture consomme aux 100 kilomètres (62 miles). Une différence de deux litres (huit tasses) de carburant aux 100 kilomètres (62 miles) représente environ 1 500 litres (396 gallons) de carburant sur cinq ans.

Pour ou contre les quatre-quatre

Les quatre-quatre sont appréciés pour leur puissance de remorquage et leur performance tout-terrain. Ils peuvent toutefois consommer deux fois plus de carburant que de plus petits véhicules. En outre, leur coût d'entretien est élevé. Ils ne sont pas idéaux non plus en termes de sécurité : les grands modèles, qui peuvent peser plus de 2000 kilogrammes (deux tonnes), ont besoin de plus de temps pour s'arrêter et tendent à se retourner plus facilement. En cas d'accident, les véhicules équipés de pare-buffles sont plus dangereux pour les piétons. Hors route, les véhicules tout-terrain peuvent abîmer un sol instable et endommager l'environnement.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu