5 conseils astucieux pour se débarrasser des bouffées de chaleur

Elle commence comme une chaleur dans votre poitrine, puis se propage lentement dans votre cou et votre visage. Quelques minutes plus tard, vous avez froid et frissonnez. Ce n’est pas la fièvre, mais une bouffée de chaleur et 80% des femmes en souffre pendant leur transition vers la ménopause. La plupart des femmes ne sont pas trop gênées par elles, mais pour certaines, les bouffées de chaleur et leurs cousines, les sueurs nocturnes, peuvent rendre la vie misérable. Voici comment faire pour garder les bouffées de chaleur à un minimum.

5 conseils astucieux pour se débarrasser des bouffées de chaleur

1. Suivez un traitement hormonal substitutif (THS)

Rien ne fonctionne aussi bien que l'œstrogène supplémentaire pour refroidir les bouffées de chaleur, et des études trouvent que ceci réduit les épisodes par jusqu'à 90%. La clé est de prendre la dose la plus faible possible pour le temps le plus court possible.

  • Bien qu'une importante étude ait trouvé des taux plus élevés de cancer du sein, de maladies cardiaques et d'AVC chez les femmes qui ont pris un médicament d'œstrogènes en association avec un progestatif (le progestatif est inclus avec la thérapie d’œstrogène pour réduire le risque de cancer de l'utérus) et des taux plus élevés d'AVC chez les femmes qui ont pris un médicament d'œstrogène seul, les grandes organisations médicales disent qu'il est sécuritaire d'utiliser les THS à court terme (un an ou deux) pour passer à travers le pire de la transition de la ménopause.
  • Les risques de problèmes de santé sont encore plus bas si vous avez moins de 60 ans.

2. Prenez un supplément de soja

Prenez-en un qui contient des aglycones d'isoflavone, des phytoestrogènes trouvés dans les produits à base de soja.

  • Une étude a montré que 190 femmes ménopausées qui ont reçu soit un placebo ou 40 ou 60 milligrammes par jour d'un supplément contenant ces composés pendant 12 semaines avaient environ la moitié de bouffées de chaleur à la fin de l'étude, alors que le groupe de placebo avait environ 39% moins de bouffées de chaleur.
  • Dans une autre étude, les femmes qui ont pris un extrait contenant 40 milligrammes d'isoflavones par jour pendant 10 mois ont indiqué que la gravité de leurs bouffées de chaleur a diminué de 70%, comparativement à une baisse de 34% dans le groupe placebo.
  • N'en faites pas trop avec le soja, toutefois; de grandes quantités pourraient légèrement augmenter votre risque de cancer du sein. Si vous avez déjà eu une forme de cancer du sein dépendant des œstrogènes, évitez le soja.

3. Essayez les antidépresseurs

Non, pas pour la dépression, mais pour éviter les bouffées de chaleur.

  • Des chercheurs, tentant de trouver des options sans œstrogène pour soulager les bouffées de chaleur chez les femmes souffrant du cancer du sein, ont trouvé les avantages de refroidissement de certains antidépresseurs prescrits à des doses plus faibles que la normale.
  • Ceux-ci comprennent la venlafaxine, la fluoxétine et la paroxétine. Les études montrent qu'ils peuvent réduire le nombre de bouffées de chaleur jusqu'à 63% par rapport à un placebo.

4. Passez à une taille plus petite

Les chercheurs pensaient autrefois qu'avoir un peu de rembourrage supplémentaire pouvait réduire les bouffées de chaleur parce que les hormones dans la graisse du corps appelées androgènes sont converties en œstrogènes, ce qui aide à prévenir les bouffées de chaleur. Ils avaient tort.

  • Une étude des femmes âgées de 47 à 59 ans a constaté que celles qui ont les plus hauts pourcentages de graisse corporelle étaient environ 27% plus susceptibles d'avoir des bouffées de chaleur que celles avec des pourcentages plus faibles.
  • Idéalement, visez des niveaux de graisse corporelle en dessous de 33% (mais au-dessus de 5%).
  • Il existe des appareils que vous pouvez acheter pour mesurer votre pourcentage de graisse corporelle; votre salle de gym peut en avoir un. Votre médecin peut également effectuer un test plus précis. Dans cette étude, le pourcentage moyen de la graisse corporelle était de 37,9.
  • Considérez quelques séances avec un entraîneur personnel pour vous aider à démarrer.

5. Consultez un homéopathe

L'homéopathie est une option controversée de traitement, et très peu d'études ont été menées sur ses effets sur les bouffées de chaleur.

  • Une étude, cependant, a demandé à 99 médecins dans huit pays de prescrire des médicaments homéopathiques à 438 femmes avec des bouffées de chaleur. Les médicaments les plus prescrits étaient la la chesis, la belladone, sépia, le soufre et la sanguinaire.
  • 90% des femmes ont déclaré que leurs symptômes avaient disparu ou n'étaient pas aussi graves.
  • Trouvez un praticien formé en homéopathie plutôt que d'essayer un traitement par vous-même.

Les bouffées de chaleur peuvent être incroyablement inconfortables et difficiles à contrôler. Essayez ces remèdes éprouvés aujourd'hui et contrôlez vos bouffées de chaleur en trouvant une méthode qui fonctionne.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu