5 conseils d'alimentation pour améliorer votre santé reproductive

Chez les hommes comme les femmes, la fertilité et la santé reproductive dépend largement de l'alimentation. Si vous cherchez à fonder une famille, voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles.

5 conseils d'alimentation pour améliorer votre santé reproductive

1. Évitez l'alcool

L'alcool est non seulement nocif durant la grossesse, il réduit aussi la fertilité chez les hommes comme les femmes.

  • Sa consommation a des effets négatifs sur la qualité et la quantité de sperme, ainsi que sur le niveau de testostérone.
  • Certains scientifiques en sont même venus à conclure que la consommation d'alcool chez les femmes serait responsable d'une augmentation du taux d'infertilité chez ces dernières.
  • Bien qu'il ne soit pas nécessaire de vous priver de votre verre de rouge au complet, l'essentiel est de se limiter à une ou deux consommations par jour.
  • Toutefois, si vos tentatives de concevoir un enfant demeurent infructueuses depuis des mois, cesser de boire complètement pourrait améliorer vos chances.

2. Mangez beaucoup de fruits et légumes

La roquette, le chou frisé, les bleuets, les oranges, les poivrons rouges et les framboises sont pleins de vitamines, d'antioxydants et de phytonutriments, ce qui en fait des aliments extrêmement utiles pour alimenter et réparer votre système reproductif.

3. Évitez la caféine

La caféine peut perturber le rythme naturel des trompes de Fallope ainsi que causer des problèmes de motilité et de qualité du sperme.

  • On sait aussi de la caféine qu'elle entraîne des pics de cortisol dans votre corps.
  • Or, le cortisol est une hormone de stress qui peut contrebalancer d'autres hormones importantes en lien avec la fertilité, comme l’œstrogène et la testostérone.
  • Les accros du café qui tentent de concevoir un enfant devraient donc envisager de réduire leur consommation, ou encore de passer au thé, dont la teneur en caféine est moins élevée.

4. Réduisez votre consommation de glucides simples

Malgré leur bon goût, les glucides simples comme celles que contiennent les pâtes, le pain blanc et le gâteau-éponge ont une valeur nutritionnelle négligeable en plus d'un effet négatif sur votre niveau hormonal.

  • Si vous souffrez d'un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), un trouble qui affecte l'équilibre hormonal, vous pourriez être particulièrement vulnérables à leur effet.
  • Le SOPK est la cause la plus courante de l'infertilité féminine, et les glucides simples raffinés peuvent provoquer un énorme pic d'insuline qui risquerait de l'aggraver significativement en plus d'entraîner des difficultés d'ovulation.
  • Essayez plutôt des glucides complexes et optez pour des produits de blé entier.

5. Augmentez votre apport en fer

Le fer est essentiel chez les femmes, surtout chez celles dont les règles sont abondantes.

  • En effet, un fœtus en développement aura tôt fait de vider les réserves de sa mère, entraînant fréquemment des problèmes d'anémie avec toute les sensations de fatigue et de faiblesse que cela accompagne.
  • Par conséquent, il importe de manger beaucoup de viande pour pallier à cette situation.
  • Les végétariens ou végétaliens devront quant à eux consommer des suppléments de fer pour maintenir leurs réserves à un niveau adéquat, et ce autant avant qu'après la grossesse.

Une bonne alimentation est synonyme de fertilité, de santé reproductive, d'un bébé en santé et d'une grossesse sans encombre. Avec ces conseils, vous devriez être en mesure d'augmenter vos chances de concevoir avec succès.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu