5 conseils pour réduire les risques du chauffage au bois

Réchauffez votre maison avec un bon feu de foyer tout en réduisant les risques associés au chauffage au bois grâce à ces conseils de sécurité.

5 conseils pour réduire les risques du chauffage au bois

Les dangers

L'odeur d'un feu de bois procure un tel sentiment de sécurité, n'est-ce pas? Pourtant, sans une installation et une ventilation adéquates, tout poêle à bois, cheminée, foyer encastré ou fournaise comporte son lot de risques.

  • Le risque le plus grave de tous? Le monoxyde de carbone. Incolore et inodore, il peut s'accumuler dans l'air de votre maison et entraver le transport de l'oxygène dans le sang.
  • Dans les cas les moins pires, il cause des symptômes semblables à ceux de la grippe.

L'importance d'une bonne ventilation

Votre ménage est-il l'un des trois millions au Canada qui chauffe au bois par nécessité ou par choix?

  • Même le poêle dernier-cri ou le foyer encastré à haute efficacité énergétique nécessite une ventilation appropriée si vous chauffez au bois.
  • Qui plus est, le monoxyde de carbone n'est pas la seule substance dangereuse dans la fumée de bois; vous trouverez également des hydrocarbures, du formaldéhyde et du benzène flottant dans l'air de votre maison.

Suivez les codes canadiens

Votre foyer encastrable à bois ou poêle-foyer a-t-il été installé avant 1991? La ventilation est-elle effectuée par une cheminée existante? Il ne répond peut-être pas aux critères actuels du Code canadien d'installation d'appareils de chauffage au bois.

  • Mettre à jour la doublure de votre cheminée n'est pas seulement obligatoire du point de vue légal, mais également du point de vue de la sécurité.
  • La doublure de cheminée permanente en acier inoxydable ne fait pas qu'acheminer la fumée vers l'extérieur par le haut de la cheminée, il vous fournit également une meilleure aspiration et une plus grande efficacité énergétique.
  • La doublure forme un contact étanche avec la maçonnerie pour empêcher la fumée et les gaz qui sortent de votre cheminée (y compris le monoxyde de carbone) de revenir dans la maison.

Vous ne connaissez ni les codes nationaux ou régionaux d'installation d'équipement de chauffage au bois, ni l'âge qu'a votre système? Contactez un entrepreneur en système de chauffage certifié selon le programme de formation technique en énergie du bois pour des informations et une inspection de sécurité.

Procurez à votre famille chaleur, santé et assurance

Une fois votre poêle à bois, votre foyer ou votre fournaise installé et ventilé selon le code national et municipal, que reste-t-il à faire? Prenez le contrôle de vos habitudes quotidiennes pour chauffer au bois en toute sécurité en diminuant le risque d'empoisonnement au monoxyde de carbone:

  1. Installez des détecteurs de monoxyde de carbone à chaque étage de votre maison et assurez-vous régulièrement qu'ils fonctionnent.
  2. Procurez-vous un four à bois ou un foyer encastrable certifié.
  3. Faites de petits feux qui vous fourniront plus de chaleur et moins de fumée.
  4. Utilisez une coupe de bois dur à l'état bien sec pour obtenir un maximum de surface d'exposition.
  5. Faites inspecter et nettoyer annuellement vos systèmes de chauffage au bois.

À moins que vous ne soyez un installateur qualifié, appelez un entrepreneur local certifié avant d'entreprendre quoi que ce soit par vous-même. Votre système de chauffage au bois est déjà installé? Appelez quand même pour faire vérifier votre ventilation. La vie et la santé de votre famille n'ont pas de prix.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu