5 conseils pratiques pour enseigner à vos enfants à bien s'entendre

Tout parent de plus d'un enfant a sûrement entendu plus d'une fois l'une des phrases suivantes: «Arrête!», « J'vais l'dire à maman!» et «Je t'haïs!». Ce sont là toutes des expressions communes symptomatiques d'une rivalité fraternelle. Et bien que tous les psychologues et spécialistes du comportement du monde vous diront que c'est normal, on s'entend que ce n'est pas facile à endurer quand vous êtes en train de conduire dans le trafic à l'heure de pointe. Heureusement, voici cinq conseils pour vous aider à encourager vos enfants à cesser de se chamailler et à bien s'entendre.

5 conseils pratiques pour enseigner à vos enfants à bien s'entendre

1. S'éloigner

La façon la plus rapide d'empêcher une dispute de dégénérer en guerre totale? S'éloigner, tout simplement.

  • Enseignez à vos enfants à identifier et éviter les situations désagréables et vous leur refilerez une leçon précieuse.
  • Entre surveiller les signes avant-coureurs et apprendre à canaliser l'énergie négative de façon positive, savoir quand tourner les talons et s'éloigner est une compétence qui servira à vos enfants toute leur vie.

2. Sachez reconnaître le positif

Quand un enfant se comporte de façon admirable durant un conflit, prenez la peine de le remarquer.

  • Par exemple, s'éloigner d'une dispute ou tenter de négocier une entente sont un signe de maturité.
  • Enfin, si vous apprenez à reconnaître ce genre de comportement, vous pourriez même finir par inspirer votre enfant à le réessayer plus tard.

3. Respectez ses limites

Nous avons tous des limites et nous savons tous ce que c'est quand quelqu'un refuse de les respecter. En tant que tel, si un enfant a suivi la procédure prescrite, c'est-à-dire de l'éloigner des disputes verbales ou physiques, alors cet espace doit être sacré.

  • Malheureusement, dans certains cas, son frère ou sa sœur pourrait avoir envie de ne pas respecter cette tentative de tracer la ligne. Si les limites de votre enfant ne sont pas respectées, il vous faut intervenir.

4. Les conséquences comptent

Imaginez ce que serait la vie si n'importe qui pouvait faire n'importe quoi sans jamais faire face aux conséquences de ses actes. Maintenant, imaginez-vous que c'est le lot commun de nombreux enfants, et surtout ceux avec une sœur ou un frère «fougueux» ou contestataire.

  • Bien que ce ne soient pas toujours les mêmes enfants qui causent problème, il est essentiel de s'assurer que chaque tort entraîne une conséquence.
  • Ne laissez donc pas la voie facile se substituer au droit chemin: la punition est nécessaire au maintien de la paix.

5. Enseignez-leur la conscience de soi

Les enfants qui se comprennent eux-mêmes et leurs déclencheurs sont plus susceptibles de chercher à éviter les situations négatives. Cela pourrait même les aider à mieux faire face aux situations stressantes.

  • Rappelez-vous tout simplement que les enfants sont capables de bien gérer leurs émotions s'ils se sentent en contrôle de la situation.
  • Or, pour stimuler ce sens de contrôle chez vos enfants, rien de mieux que de discuter avec eux de leurs déclencheurs et de la façon proactive de les éviter.

La chicane est inévitable

La vérité est que les frères et sœurs finiront toujours par se chicaner. Pourquoi? Tout simplement parce que ce sont des frères et sœurs. Mais ces cinq conseils pourront aider vos enfants à mieux s'entendre et peut-être même à parvenir à une compréhension mutuelle. Que demander de plus?

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu