5 conseils pratiques pour faire les joints de vos murs avec du mortier

Apporter des réparations aux murs cimentés signifie généralement de faire du remplissage et d'apporter des corrections. Voici cinq conseils pratiques à garder à l'esprit lorsque vous faites les joints de votre mur au mortier.

5 conseils pratiques pour faire les joints de vos murs avec du mortier

5 conseils à suivre

  1. 15 minutes environ après que vous ayez appliqué la couche de finition, tirez sur un morceau de bois bien étroit, soit juste avant que celui-ci n'ait séché. Si des trous commencent à faire leur apparition après que vous ayez apporté les réparations qui s'imposent, colmatez-les rapidement et nivelez à nouveau. Alors que le mortier commencera à figer, lissez-en doucement la surface avec une éponge humide ou une truelle en bois humide.
  2. Dans les climats froids, le lien séparant le mur du mortier peut se fissurer lorsque l'humidité se met à suinter entre les deux et commence à geler. Pour évaluer les dégâts, appuyez sur le mur avec le manche d'un tournevis. Partout où vous obtiendrez un son creux en cognant avec le manche de votre tournevis, vous devrez grattez le mortier et le remplacer.
  3. Le nouveau mortier adhère mieux si la surface sous-jacente possède un adent. Avant de commencer, enduisez le mur avec un mélange constitué d'une partie de ciment pour une partie de sable grossier mélangé à du scellant vinylique, dilué dans deux parties d'eau. Pour appliquer le mélange, surinez-le sur la maçonnerie à l'aide d'une brosse dure. Une fois séchée, la surface de la paroi devrait avoir la texture du papier de verre grossier.
  4. Pour un bon mortier, mélangez une partie de ciment et une partie de chaux hydratée que vous fondrez en quatre parties de sable de plâtrage (ou de sable de construction). Diluez avec de l'eau pour obtenir une bonne consistance. Si vous avez besoin d'une alternative pour l'hydrate de chaux, utilisez un plastifiant liquide; ajoutez-le conformément aux instructions fournies par le fabricant.
  5. Ne laissez pas le temps gâcher votre travail au mortier. Si vous faites vos joints au mortier par temps chaud, tentez d'utiliser un mélange séchant lentement ou gardez un peu d'eau dans une bouteille équipée d'un pulvérisateur non loin de vous afin d'humidifier régulièrement votre mortier. S'il existe un risque de gel, ajoutez un additif à l'épreuve du gel au mélange. Le mortier doit sécher lentement pour être solide. Par temps chaud, humidifiez régulièrement votre mortier avec de l'eau pendant quelques jours après l'application.

Gardez ces cinq conseils pratiques à l'esprit et vous serez prêt à faire les joints de vos murs au mortier comme un vrai pro.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu