5 façons de réduire votre risque de MPOC

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une des maladies respiratoires les plus courantes au Canada. Il n'existe aucun remède pour la combattre, mais on peut prendre quelques mesures pour aider à réduire les risques.

5 façons de réduire votre risque de MPOC

1. Arrêtez de fumer

Si vous fumez, arrêtez. Fumer cause une inflammation de la muqueuse de vos voies respiratoires et provoque des dommages irréparables.

  • Cesser de fumer n'est pas facile et peut même sembler une tâche intimidante si vous avez déjà essayé par le passé.
  • Parlez à votre médecin de thérapie de remplacement de la nicotine, comme les timbres (ou patchs) et pastilles, et demandez à ce qu'on vous dirige vers une clinique d'abandon du tabac pour qu'on vous conseille sur la gestion des symptômes de sevrage ou des rechutes.

2. Évitez la fumée secondaire

L'exposition à la fumée secondaire augmente votre risque de MPOC. Si vous voulez éviter la fumée secondaire, faites de votre maison et de votre véhicule des espaces sans fumée.

  • Si vos proches fument, demandez-leur de ne le faire qu'à l'extérieur.
  • Si vous devez partager un espace avec quelqu'un qui fume, tenez-vous le plus loin possible de la fumée.

3. Évitez les fumées et poussières

L'exposition à la poussière et aux produits chimiques, y compris le charbon, les céréales, les isocyanates et le cadmium, peut augmenter votre risque de développer la MPOC.

  • Participez à des séances de formation sur la santé et la sécurité et portez un équipement de protection individuelle fourni par votre employeur.
  • Vous pourriez par exemple avoir besoin de porter un masque, un appareil respiratoire ou un respirateur à ventilation assistée pour prévenir l'inhalation de substances nocives.

4. Limitez votre exposition à la pollution atmosphérique

Selon certaines études, la pollution atmosphérique serait un facteur de risque de la MPOC. Elle est généralement plus faible en matinée et augmente durant la journée

  • Pour éviter de vous y exposez, restez à l'écart des zones hautement polluées comme les routes encombrées et les stationnements.
  • Lorsque vous êtes dans la rue, évitez de marcher derrière des fumeurs.
  • Obtenez votre apport quotidien recommandé de vitamine C par le biais d'aliments comme les oranges, les tomates, le brocoli et les épinards pour prévenir les dommages après avoir été exposé à de la pollution.

5. Faites-vous tester pour le déficit en alpha-1-antitrypsine

Certains cas de MPOC sont causées par une maladie génétique rare appelée le déficit en alpha-1-antitrypsine.

  • Cette maladie entraîne une carence en alpha-1-antitrypsine, une protéine produite par le foie et sécrétée dans la circulation sanguine pour protéger vos poumons.
  • Si vous avez des antécédents familiaux de déficit en alpha-1-antitrypsine, demandez à un médecin qu'il vous fasse passer le test.
  • Si vous avez une carence en alpha-1-antitrypsine, on pourrait vous prescrire des médicaments pour contrôler la maladie et prévenir les dommages à vos poumons.

Bien qu'elle ne soit pas aussi connue que d'autres grandes maladies, la MPOC est actuellement la quatrième cause de décès au Canada. Les experts sont d'ailleurs d'avis qu'elle est susceptible de se hisser au troisième rang d'ici 2020. La bonne nouvelle est que la MPOC est facile à prévenir et que la grande majorité des cas sont directement reliés à des facteurs de risque que vous pouvez identifier et contrôler au moyen de simples changements à votre mode de vie.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu