5 troubles du sommeil qu'il faut aborder avec votre médecin

Si vous vous sentez depuis longtemps sans recours devant vos problèmes de sommeil, il serait peut-être temps d'en parler avec votre médecin. Voici quelques maux qui peuvent affecter votre sommeil.

5 troubles du sommeil qu'il faut aborder avec votre médecin

1. L'apnée du sommeil

  • Demandez à votre partenaire si vous ronflez. Vous pourriez souffrir d'apnée du sommeil, une maladie qui interrompt le rythme normal de respiration durant le sommeil.
  • L'apnée du sommeil peut engendrer certains symptômes en lien avec le diabète, comme l'hypertension artérielle, l'obésité et l'impuissance. Elle augmente par ailleurs le risque de maladie cardiaque.
  • Si vous dormez seul et que vous vous réveillez toujours épuisé, préparez un enregistreur à activation vocale avant d'aller au lit pour vous aider à déterminer si vous en souffrez. Si vous croyez que c'est le cas, parlez-en à votre médecin.
  • La solution la plus courante à l'apnée du sommeil est souvent la machine à ventilation en pression positive continue (PPC) reliée au dormeur par un masque muni d'un tube.

2. L'atteinte nerveuse

  • L'Association canadienne du diabète recommande de visiter votre médecin ou podiatre pour faire examiner la santé de vos nerfs.

3. La dépression

  • Selon l'Association canadienne du diabète, les diabétiques souffrent plus fréquemment de dépression que les non-diabétiques.
  • Or, si on sait bien quelque chose, c'est que la dépression peut souvent entraîner des problèmes de sommeil. Si vous vous réveillez trop tôt le matin et que vous vous sentez découragé ou « à terre », parlez-en à votre médecin.
  • En soignant votre dépression, que ce soit par la méditation, la psychothérapie ou les deux ensemble, vous augmentez vos chances de retrouver un sommeil réparateur.

4. Douleur lancinante

  • Si une douleur semblable à des piqûres d'insectes dans vos pieds ou jambes vous empêche de dormir, demandez à votre médecin si vous souffrez d'une neuropathie (lésions nerveuses).
  • On voit souvent passer des publicités pour un traitement ciblant une autre maladie, le syndrome des jambes sans repos, mais n'allez pas supposer qu'il s'agit du même problème. La neuropathie est différente.
  • Cette maladie qui peut être à l'origine de nombreuses nuits blanches peut être traitée avec des médicaments sur ordonnance, comme certains antidépresseurs et anticonvulsivants. Votre médecin pourrait aussi vous recommander certains analgésiques comme l'aspirine, l'acétaminophène ou l'ibuprofène.
  • Certaines personnes disent remarquer des améliorations en marchant régulièrement ou en portant des bas élastiques.
  • Certaines crèmes contenant de la capsaïcine (le composé piquant dans les piments forts) pourraient fournir un soulagement aux personnes qui souffrent de douleurs au pied causées par des lésions nerveuses.
  • Frottez-en un peu sur vos pieds trois ou quatre fois par jour. Initialement, la crème fournira une sensation de chaleur.
  • La douleur nerveuse devrait s'atténuer sur plusieurs semaines. Lavez-vous bien les mains immédiatement après avoir appliqué la crème ou utilisez des gants de protection en vous assurant de ne pas en mettre dans votre visage.
  • Si vous voulez vraiment faire monter la température, demandez à votre médecin de vous prescrire de la capsaïcine topique sur ordonnance seulement.

5. Glycémie trop faible la nuit

  • Cette semaine, mettez-vous une alarme tous les soirs pour vous réveiller à 3 h du matin et vérifier votre glycémie.
  • Si vous ne notez rien d'anormal, vous pouvez avoir l'esprit tranquille. Si vous constatez que votre glycémie est inférieure à 75 mg/dl lorsque vous la vérifiez à 3 h du matin, prenez-vous une petite collation.
  • Gardez-vous des biscuits Graham dans le tiroir de votre table de nuit et une bouteille d'eau pour faire passer le tout.
  • Si vous constatez que votre glycémie a tendance à descendre au milieu de la nuit, demandez à votre médecin s'il serait judicieux d'ajuster votre dose d'insuline pour la nuit ou la collation (le cas échéant) que vous vous prenez avant d'aller au lit.
Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu