7 conseils judicieux pour acheter une voiture d’occasion

Acheter une voiture presque neuve est la meilleure façon de débourser moins d’argent. Voici sept façons intelligentes d’acheter une voiture d’occasion moins chère, et d’obtenir exactement ce que vous recherchez.

7 conseils judicieux pour acheter une voiture d’occasion

1. Acheter chez un concessionnaire

  • Acheter chez un concessionnaire peut, à première vue, paraître plus coûteux qu’un achat auprès d’un particulier, mais cela vous offrira plus de possibilités de recours en cas de problèmes.

2. Les concessionnaires franchisés

Les concessions qui vendent des véhicules neufs et d’occasion ont tendance à proposer des voitures d’occasion âgées de seulement deux ans.

  • Puisque de nombreux modèles peuvent perdre jusqu’à la moitié de leur valeur dans les deux premières années, l’achat d’une voiture de deux ans vous permet de faire une bonne affaire en payant à moitié prix un véhicule encore en bon état et peu susceptible de faire l’objet de factures de réparation élevées.
  • La garantie intégrale est peut-être toujours en cours sur la voiture ou on peut vous offrir une sorte de garantie limitée, bien qu’il n’y ait aucune obligation légale de le faire.
  • Une bonne voiture d’occasion a été contrôlée par le concessionnaire et cela devrait apporter une certaine assurance quant à son état.

3. Les terrains de voitures d’occasion

Vous trouverez des voitures plus anciennes et moins chères sur ces terrains.

  • La plupart des provinces exigent que les marchands de voitures d’occasion soient enregistrés et respectent des exigences minimales pour la conduite de leurs affaires.
  • Assurez-vous que le terrain sur lequel vous achetez est enregistré auprès du gouvernement, ou vous pourriez vous retrouver à acheter un véhicule de qualité inférieure, sans la moindre possibilité de recours contre le vendeur.
  • Vérifiez s’il existe une association provinciale des marchands de voitures d’occasion et envisagez d’acheter chez un membre de l’association.

4. L’historique du véhicule

Utilisez Internet pour vous renseigner sur l’historique du véhicule que vous envisagez d’acheter en faisant une recherche générale.

  • Vous aurez besoin du numéro d’immatriculation du véhicule (VIN ou numéro de série), et moyennant un coût, vous pourrez trouver des informations concernant l’existence ou non de privilèges enregistrés auprès de créanciers, les enregistrements de propriété, le fait de savoir si la voiture a été volée ou non et si son odomètre a un historique.
  • En vérifiant l’historique du véhicule avant de l’acheter, vous vous protégerez contre les problèmes cachés. Un vendeur respectable peut offrir l’historique de ses véhicules dans le cadre de son service aux clients.

5. Les vendeurs particuliers

Les voitures vendues par des particuliers sont moins chères que celles vendues par les concessionnaires et autres revendeurs.

  • Allez voir la voiture chez le vendeur en plein jour et par beau temps afin de pouvoir l’examiner soigneusement et d’avoir une idée de la manière dont le véhicule a été entretenu.

6. Quand se plaindre

Bien que l’achat privé puisse être le moyen le moins cher, vos droits seront limités d’un point de vue juridique, car vous ne bénéficierez d’aucune garantie.

  • Les voitures sont vendues telles que vous les avez vues, donc vous n’avez aucune possibilité de retour en arrière si elles sont défectueuses.
  • Si le vendeur a déformé la vérité concernant certains aspects du véhicule — par exemple, en disant qu’il n’a eu qu’un seul propriétaire auparavant alors que vous pouvez prouver qu’il y en a eu plusieurs —, vous pouvez alors demander une indemnisation.
  • Vous ne pouvez pas obtenir réparation même si vous gagnez une bataille juridique. Par conséquent, examinez le véhicule minutieusement avant de l’acheter.

7. Les privilèges

Dans la plupart des provinces du Canada, les concessionnaires et autres revendeurs sont tenus de veiller à ce qu’aucun privilège issu d’accords financiers en cours ne grève les véhicules.

  • Si vous achetez chez un particulier, vous devez vous assurer qu’aucun privilège n’existe à l’encontre du vendeur en vérifiant auprès du ministère provincial de la Consommation et du Commerce.
  • Certains ministères provinciaux des transports exigent désormais que le vendeur fournisse une preuve de l’absence de privilège avant d’accepter le transfert de propriété.

L’achat d’une voiture d’occasion peut vous faire économiser beaucoup d’argent. Assurez-vous de faire la meilleure affaire possible en suivant ces sept conseils et en faisant quelques recherches simples.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu