7 questions à poser à votre futur conseiller financier

Même si vous avez déjà un conseiller financier, vous devriez tout de même évaluer le service qu’il vous offre, et à quel coût. N’ayez pas peur d’en changer si cela peut vous rapporter. Voici les questions à poser impérativement à votre futur conseiller.

7 questions à poser à votre futur conseiller financier

1. Êtes-vous inscrit auprès de l’Autorité des marchés financiers?

Les conseillers financiers offrent toute une variété de services et de produits.

  • Demandez-lui s’il est qualifié pour vous servir dans tous ces domaines d’expertise.
  • Assurez-vous que l’entreprise pour laquelle il travaille est membre de l’Organisme canadien de règlementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM). Cela signifie que l’entreprise obéit à un code de conduite professionnel et respecte les lois régissant les transactions mobilières.

2. Comment êtes-vous rémunéré?

Les conseillers financiers gagnent leur vie de deux façons.

  • Certains sont payés à la commission sur les produits qu’ils vendent, d’autres travaillent pour un salaire fixe.
  • À vous de décider lequel de ces deux types de rémunérations vous convient le mieux. Vérifiez s’il y a d’autres frais de service.
  • Faites-vous bien expliquer ce que vous recevrez en retour de vos paiements.

3. Quelles sont vos qualifications et expériences?

Un conseiller financier devrait être parfaitement transparent quant à ses qualifications. C’est une question cruciale, n’hésitez pas à le bombarder de questions.

  • Revenez autant qu’il le faut sur tout ce qu’il vous dit. Soyez sûr que vous avez tout compris dans le moindre détail.

4. Quels types de produits et de services offrez-vous?

  • Demandez-lui s’il ne vend que certains types de valeurs.
  • Peut-il vendre des certificats de placement garanti (CPG), des fonds communs de placement ou d’autres types de placements?
  • Demandez-lui également quel accès il a aux études de marché et s’il travaille avec des équipes de gestion de portefeuille et des groupes nationaux de gestion des risques.
  • Le conseiller financier propose-t-il d’autres services: services fiscaux, planification de la retraite et de la succession?

5. Avec quel type de clients travaillez-vous?

Les conseillers financiers se spécialisent souvent dans une certaine tranche de clientèle, comme les professionnels de la santé ou les retraités.

  • Regardez si votre conseiller financier potentiel possède l’expérience et les acquis pour bien s’entendre avec vous.

6. Comprenez-vous mes objectifs financiers et comment allez-vous m’aider à les atteindre?

  • Un conseiller financier devrait vous demander très précisément quelles sont vos attentes en terme de rendement et quel est votre degré de tolérance au risque.
  • Il vous suggérera des services supplémentaires qui pourraient vous permettre d’atteindre vos objectifs.
  • Demandez si votre portefeuille sera géré de manière personnelle ou comme un produit identique pour tous.

7. À quel type de services aurai-je droit?

Votre conseiller devrait vous expliquer clairement le service auquel vous pouvez aspirer.

  • À quel rythme recevrez-vous des informations sur votre portefeuille?
  • Comment s’établira la communication entre vous et votre conseiller?
  • Comment et quand vous informera-t-il du rendement de votre portefeuille?

En discutant de vos besoins avec un conseiller financier, souvenez-vous que votre relation repose sur la confiance. Pour que celle-ci soit mutuelle, votre conseiller devrait obligeamment répondre à toutes vos questions.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu