7 recommandations pour alléger votre facture d'avocat

Le recours au service d'un avocat peut se révéler plus ou moins cher. Pour une action en justice sans se ruiner, il importe donc d'être bien préparé.

7 recommandations pour alléger votre facture d'avocat

1. Définissez d'entrée les honoraires

Abordez la question des honoraires dès votre première rencontre avec votre avocat, ou mieux, dès le premier appel téléphonique.

  • Le tarif horaire des avocats québécois peut varier, selon leur expérience ou leur degré de spécialisation. Il se situe généralement entre 75 et 300 dollars.
  • Vous devez, dès le départ, convenir d'un mode d'établissement des honoraires: tarif horaire, prix forfaitaire, rémunération à pourcentage, etc.
  • Convenez aussi d'un mode de paiement: à la conclusion du procès, à dates fixes, selon la progression du dossier, etc.

Cette convention devrait faire l'objet d'un contrat écrit.

2. Demandez un devis

Demandez un estimé de l'ensemble des coûts reliés à votre cause et non simplement des honoraires.

  • Exigez qu'il vous renseigne clairement sur les frais d'expertise qui pourraient être requis, les frais de déplacement ou de cour. Bref tous ces coûts connexes susceptibles de venir faire grimper la facture.

3. Demandez un forfait

Dans certains cas, les avocats acceptent de déterminer un tarif fixe. C'est plus sécurisant pour vous, mais ce n'est pas toujours possible, notamment si votre cause est complexe.

  • Le montant du forfait ne devrait pas excéder 30% de la somme dont vous comptez bénéficier à l'issue du procès.

4. Proposez une rémunération à pourcentage

S'il est convaincu de pouvoir gagner la cause, l'avocat pourrait accepter de déterminer ses honoraires, en tout ou en partie, en fonction d'un pourcentage (généralement entre 15 et 30%) de la somme qu'il obtiendra à votre bénéfice à l'issue du procès.

5. Pensez aux taxes

Demandez à votre avocat si les frais prévus au devis incluent les taxes, là où elles s'appliquent.

6. Communiquez de façon brève mais précise

Lors des consultations, soyez bref et précis afin de ne pas perdre de temps. Le temps, c'est de l'argent avec les avocats!

  • Ayez en main une liste des faits et des événements associés à votre cause (dates, factures, contrats, noms, adresses, téléphones, etc.).
  • Évitez les digressions inutiles.
  • Notez bien l'heure du début et de la fin de chaque consultation.
  • Évitez de téléphoner à votre avocat sauf en cas d'absolue nécessité. Communiquez plutôt par écrit.

7. Divisez la note par deux

Dans certaines affaires, comme un divorce par consentement mutuel, un avocat pour les deux parties peut suffire.

  • Méfiez-vous, cependant, les deux parties doivent s'entendre sur tous les points car, en cas de conflit pendant le procès, il faudra engager une nouvelle procédure et prendre alors chacun un avocat.

Selon la longueur et la complexité de votre cause et de vos démêlés judiciaires, la facture de votre avocat peut être assez dispendieuse. Afin de vous éviter de mauvaises surprises, suivez ces recommandations.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu