8 conseils pour enseigner le partage à votre enfant

On ne peut pas attendre des bambins qu’ils modifient leur façon de voir les choses, mais cela ne doit pas vous empêcher de leur apprendre dès leur plus jeune âge les bases du partage.

«C’est à moi!» Ces mots de votre enfant paraissent adorables jusqu’au jour où il se met en colère et refuse de partager ses jouets avec des bambins tout aussi possessifs.

Les jeunes enfants aiment passionnément ce qu’ils aiment. À ce stade de leur développement, on ne peut pas encore leur demander de sortir de leur coquille et de manifester suffisamment d’empathie pour partager avec les autres. C’est vers quatre ou cinq ans qu’ils développent la capacité à percevoir les choses d’un autre point de vue.

Malgré cela, commencez tout de même à préparer le terrain pour leur apprendre le partage.

8 conseils pour enseigner le partage à votre enfant

1. Le partage commence par vous-même

Les bambins aiment imiter les autres, surtout les parents. Commencez par leur apprendre à bien se comporter et à partager. Offrez à votre enfant quelques bouchées de votre repas. Laissez-le tenir la cuiller quand vous mélangez la pâte à crêpes en disant «Je partage» afin de lui transmettre ce concept.

2. Cachez ses jouets favoris

Votre enfant n’est probablement pas prêt à partager ses jouets favoris. Avant la visite de ses amis, permettez-lui de cacher ces jouets et dites-lui que le reste doit être partagé avec le groupe. Si possible, achetez des doubles de ses jouets favoris et dites-lui de les partager avec ses amis.

3. Changez d’activité

Commencez une activité de groupe lorsque les jouets entraînent une guerre du partage. Dessiner ou faire des biscuits en pâte à modeler peuvent remplacer le jeu avec un objet partagé.

4. Apprenez-lui à partager le jeu

Lorsque votre enfant joue avec un jeu de Lego, demandez-lui: «Papa peut-il en avoir aussi?». Il saura que vous voulez partager le plaisir. S’il résiste, retirez-vous brièvement et revenez essayer. Participez au jeu lorsque l’enfant se laisse convaincre et vous donne ses blocs de construction. L’idée est de lui montrer que le partage peut conduire à la participation et à encore plus de plaisir.

Attendre son tour

À l’heure des repas, faites un peu attendre l’enfant avant de satisfaire son inclination naturelle à manger ou à boire quelque chose qu’il aime. Par exemple, demandez-lui de commencer par passer le jus à tante Hélène qui a soif. Remerciez l’enfant quand il s’exécute.

6. Un coup de main

Bien entendu, le partage implique parfois une main secourable. Demandez l’aide de votre enfant en lui demandant d’aller porter un objet dans sa chambre ou d’emporter une assiette à la cuisine après le dîner.

7. Partager une assiette

En présence d’un groupe d’enfants en bas âge, il est difficile de les empêcher d’attraper ce qu’ils aiment manger à l’heure de la collation. Plutôt que de donner à chacun une assiette de collations, mettez toutes les tranches de pommes sur une seule assiette. Présentez ensuite l’assiette à chaque enfant qui apprendra l’idée d’attendre son tour.

8. À ne pas faire…

Si l’enfant refuse de partager, ne le punissez pas et n’essayez pas de le cajoler pour modifier son comportement. N’en faites pas un drame. Exprimez votre déception et tournez la page. Essayez un autre jour. Vous êtes là pour quelques années encore.

Parfois, il est bon de laisser les enfants régler eux-mêmes leurs problèmes. Si votre enfant ne partage pas avec ses amis, ils n’hésiteront pas à lui faire savoir leur mécontentement.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu