9 astuces pour l’arrosage optimal du jardin

Vous avez des plantes ou des arbres qui démontrent des signes de déshydratation? Suivez les 9 astuces suivantes pour l’arrosage optimal du jardin pour des plantes et arbres hydratées et en santé.

9 astuces pour l’arrosage optimal du jardin

1. Identifiez les besoins en eau de vos plantes

En observant les feuilles, on peut savoir si une plante a besoin d’un peu ou de beaucoup d’eau.

  • Des feuilles petites, semblables à du cuir, piquantes, brillantes, charnues ou cireuses indiquent généralement de faibles besoins en eau.
  • En revanche, les plantes avec des feuilles fines, douces ou de grande taille consomment beaucoup d’eau, tout comme les plantes en développement et ayant une motte dense.

2. Maîtrisez l’art d’arroser le matin

Arrosez les parterres de fleurs, le potager et les haies le matin, avant 9h30. Ainsi, les feuilles pourront sécher rapidement, ce qui réduira le risque de développement de champignons.

  • Si vous les arrosez le soir, les plantes passeront toute la nuit dans une terre mouillée: les racines risquent de pourrir; en outre, l’humidité nocturne attire escargots et limaces.

3. Donnez de la bonne eau

La plupart des végétaux préfèrent l’eau de pluie à celle du puits ou du robinet, car elle est à température ambiante et généralement pauvre en calcaire.

  • Mettez de temps en temps un morceau de charbon de bois ou de charbon actif dans l’eau recueillie pour qu’elle reste claire.
  • Couvrez barils et citernes ouvertes pour empêcher les animaux d’y entrer et si la citerne est enterrée, l’eau ne s’évapore pas et il ne s’y forme pas d’algues.
  • En plus de l’eau de pluie, l’eau minérale plate se prêtent parfaitement à l’arrosage, tout comme le liquide de cuisson des pommes de terre et des œufs (non salé et froid). L’eau du robinet, en revanche, doit toujours reposer une nuit entière avant utilisation.
  • Environ une heure après l’arrosage, vérifiez le fond des cache-pots et enlevez l’excédent d’eau.

4. Douchez parfois vos végétaux

Presque toutes les plantes aiment être pulvérisées de temps à autre en plus de l’arrosage.

  • Pour cela, utilisez impérativement de l’eau peu calcaire, afin d’éviter la formation de traces disgracieuses.
  • Deux fois par an, offrez une douche bienfaitrice à vos plantes (surtout aux cactus et aux spécimens à grandes feuilles): installez-les à l’extérieur, sous la pluie, ou bien passez-les sous la douche.

5. Fabriquez un système d’irrigation économique

  • Fabriquez un système d’arrosage tout simple et bon marché avec une bouteille en plastique:
  1. Découpez-en le fond, puis enfoncez son goulot dans le sol;
  2. Ensuite, remplissez-la d’eau: celle-ci pénétrera lentement dans la terre pour atteindre les racines de la plante.
  • Dans le même principe, utilisez un pot de fleur:
  1. À côté d’une plante qui a d’importants besoins en eau, creusez un trou d’environ 15cm de profondeur;
  2. Installez-y un pot de fleurs de taille adéquate, le trou de drainage vers le bas, et couvrez-le d’une assiette ou d’un voile;
  3. Remplissez-le régulièrement d’eau. Celle-ci pénétrera lentement dans le sol et atteindra directement les racines.
  • Bricolez un système d’irrigation avec un vieux tuyau d’arrosage:
  1. Percez-y de petits trous;
  2. Raccordez-le au tuyau principal;
  3. Arrosez de manière ciblée.

6. Surveillez le temps et la quantité d’arrosage

  • Arrosez davantage les jeunes plantes que les plus vieilles, au système racinaire bien développé.
  • Si vous laissez plusieurs jours s’écouler entre deux arrosages intensifs, arrosez une première fois, puis recommencez 30 minutes plus tard. L’eau pénétrera plus profondément et irriguera mieux le sol.
  • Si vous utilisez un système de goutte-à-goutte ou un arroseur automatique, évaluez la sécheresse de la terre:
  1. S’il y a, à la surface du sol, une couche de terre sèche de 3cm, prévoyez un arrosage d’environ 60 minutes;
  2. Si la couche sèche mesure 5cm, arrosez 90 minutes.

7. Aidez l’humidité à s’installer

  • L’eau pénétrera plus facilement jusqu’aux racines dans un sol bien aéré. Pour cela, binez régulièrement.
  • Après une forte averse d’été, binez seulement en surface, pour éviter une évaporation trop rapide de l’eau.
  • Un paillage permet de conserver l’humidité du sol.
  • Mieux vaut arroser peu souvent, mais généreusement: lorsque la terre n’est pas trop humide, la plante développe un système racinaire plus ramifié et plus profond.

8. Adaptez la technique d’arrosage aux différents végétaux

  • Beaucoup d’espèces en pot, tels les cactus et les agrumes, apprécient les arrosages par immersion. Pour cela, il faut plonger toute la motte racinaire dans un grand récipient rempli d’eau. Attendez qu’il n’y ait plus de petites bulles d’air qui remontent à la surface: cela signifie que la motte est entièrement imbibée d’eau.
  • Les plantes en pot à bulbe et celles qui ont des racines fragiles, comme les poinsettias ou les violettes africaines, se posent sur des soucoupes, pour être arrosées par le bas: cela évite le pourrissement des bulbes ou des racines.
  • Les arbres et les arbustes s’arrosent au niveau des radicelles (les racines les plus fines), qui se trouvent sous les branches extérieures.
  • En période de sécheresse, les grands arbres ont besoin de beaucoup d’eau, notamment les arbres fruitiers, pendant la période de floraison et de maturation des fruits. N’hésitez pas à les arroser pendant des heures.

9. Évitez certaines erreurs

  • Veillez à ne pas arroser les feuilles de la plante, surtout celles des melons, des poivrons et des tomates. Si la pluie a mouillé les feuilles, secouez-les pour ôter l’eau. Cela évitera le développement de maladies liées à des champignons.
  • De l’eau trop chaude ou trop froide pourrait endommager les plantes. Aussi, laissez reposer et tiédir l’eau avant d’arroser, car en règle générale, on arrose les plantes avec de l’eau à température ambiante.
  • Ne laissez pas d’eau stagnante, surtout si le sol est lourd. Pour éviter son apparition aérez la terre de temps en temps. Avant le rempotage, assurez-vous que les trous de drainage sont dégagés. L’idéal est de poser sur ces derniers des morceaux courbés de pots d’argile cassés ou encore des billes d’argile.

Informez-vous auprès d’une pépinière ou d’un expert en botanique pour des conseils d’arrosage spécifiques à vos plantes et arbres, particulièrement s’il s’agit d’espèces exotiques ou fragiles. Plus vous en saurez, mieux vous serez préparez!

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu