Arrêter la douleur : une question d'attitude

Parfois, la gestion de la douleur n'est qu'un changement d'attitude. Penser que vous êtes capable et suffisamment compétent pour gérer votre douleur peut être la moitié de la bataille contre la douleur. Avec quelques conseils, vous réaliserez que vous pouvez soulager votre douleur vous-même.

Arrêter la douleur : une question d'attitude

Votre douleur est réelle, et ne laissez personne, y compris vous-même, vous dire le contraire. Reconnaitre ceci et être réaliste sur les façons dont votre condition affecte vos émotions, vos relations et vos activités au jour le jour est la première étape pour la gérer.

  • Si vous éprouvez de la difficulté à faire face la douleur, essayez ces étapes.

Lorsque la douleur vous déprime

Juste au moment où vous pensez avoir repoussé la douleur par la porte, elle revient par une fenêtre. Vous n'êtes pas sûr de ce qui est pire; la douleur physique ou le coup émotionnel de son retour. Voici quelques suggestions pour égayer les esprits déprimés.

  • Restez actif : Bien que vous puissiez être tenté de vous retirer, il est préférable de continuer à réfléchir aux moyens de résoudre les problèmes et d'obtenir des informations sur votre état de santé. Si vous pouvez voir des amis et planifier des activités légères, comme une soirée de cinéma, ceci peut réduire votre anxiété. L'activité est une forme de distraction.
  • Soyez en contrôle : La frustration ne fera qu'aggraver votre douleur. Essayez de rester aussi indépendant que vous le pouvez, rappelez-vous que gérer votre douleur avec l'aide des autres est un acte d'indépendance.
  • Imaginez des temps meilleurs : Imaginez-vous dans un endroit que vous aimez, comme à la plage, dans les montagnes ou dans une forêt. Pensez aux temps à venir, où vous savez que vous vous sentirez mieux.

Dites-vous que vous méritez le soulagement

Il est illogique de souffrir en silence, bien que beaucoup de personnes pensent qu'elles doivent le faire. Les spécialistes de la douleur estiment que 50 à 80 % de toute douleur peut être atténuée ou même éliminée.

N’écoutez pas les opposants ou les médecins qui vous disent qu'il n'y a rien de plus qu'ils peuvent faire pour vous.

  • Si vous pensez que votre cas est désespéré, vous ne rechercherez pas le soulagement qui est là. Évitez d'être victime de la douleur.

Utilisez un peu de contrôle de l'esprit

Ce n'est pas un truc d'hypnotiseur. Vous pouvez utiliser votre esprit pour aider à soulager votre douleur. Si vous vous entendez, pensez ou exprimez des pensées négatives comme celles-ci, remplacez-les par d'autres pensées plus positives :

  • Au lieu de dire : « Je ne peux pas supporter la douleur » pensez : « Je suis en contrôle de ma douleur ».
  • Au lieu de dire : « Je ne peux rien faire » pensez : « Je peux choisir ce que je fais ».
  • Au lieu de dire : « Je déteste ma vie » pensez : « J'aime (votre chose préférée ou les gens que vous aimez) ».
  • Au lieu de dire : « Ma situation est désespérée» pensez : « Certains jours sont mieux que d'autres ».
  • Au lieu de dire : « Je me sens vieux et fatigué» pensez : « Je me sens mieux le matin (ou à tout autre moment) ».
Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu