Assurances: 3 trucs auxquels on ne pense pas toujours

Comprendre les méandres des assurances est loin d'être impossible. Voici trois conseils pratiques auxquels on ne pense pas toujours et dont la mise en ouvre peut vous soulagez grandement.

Assurances: 3 trucs auxquels on ne pense pas toujours

1. Faites assurer vos enfants avant l’heure

Dès l'âge de 16 ans, les enfants peuvent prendre le volant du véhicule familial en conduite accompagnée, c'est-à-dire avec un des parents à leur côté.

  • Il faut alors prévenir votre assureur, car une garantie spécifique est obligatoire.
  • Pensez à déclarer vos enfants étudiants ou vivant à votre domicile comme conducteurs occasionnels de votre véhicule dès qu'ils auront obtenu leur permis. Cela ne génère aucun surcoût dans la plupart des cas.
  • Et vos enfants en tireront bénéfice le jour où ils voudront assurer leur propre véhicule, car l'ancienneté comme conducteur occasionnel sera prise en compte. Ils ne seront donc plus considérés comme novices et éviteront les primes réservées aux nouveaux adeptes du volant.

2. Évitez la pénalisation en cas de retard

Vous n'avez pas respecté le délai prévu au contrat pour déclarer un sinistre? Celui-ci varie selon le risque couvert: deux jours après un vol et cinq jours dans la plupart des autres cas.

  • L'occasion est belle pour l'assureur de vous pénaliser sur le montant de l'indemnisation, voire, dans le pire des cas, de refuser de vous garantir.
  • N'hésitez pas à lui rappeler, par lettre recommandée, les termes de la loi: un assureur ne peut pénaliser un assuré pour déclaration tardive qu'à la condition de prouver que le retard lui a été dommageable. Ce qui, en pratique, n'est jamais le cas.

3. Si la prime augmente, vous pouvez partir

Vous venez de recevoir votre avis d'échéance et constatez que votre cotisation s'est envolée à la hausse?

  • Reprenez en main votre contrat et passez en revue les conditions générales. La plupart des polices prévoient une clause vous permettant de résilier en cas d'augmentation de la cotisation.
  • Faites alors jouer la concurrence puis, à partir des tarifs d'autres assureurs, négociez en signifiant bien que vous êtes prêt à résilier tous vos contrats dès la prochaine échéance.
  • Il est en effet possible de mettre fin au contrat chaque année au moment où vous recevez l'avis d'échéance, ou à une date fixe, généralement la même pour tous les souscripteurs.
  • Pour résilier, il suffit d'adresser à votre assureur un courrier recommandé avec accusé de réception au moins deux mois avant la date butoir.
  • Et parfois, il suffit même d'avertir votre courtier par téléphone. Il devra alors vous envoyer un avis comme quoi l'assurance sera résiliée à telle date.

Pas toujours facile d'y retrouver dans le monde des assurances. Ces trois astuces vous aideront à faire de bons choix en matière d'assurance.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu