Assurances: connaissez les bons gestes à poser pour vous protéger

En matière d'assurances, nous ne sommes pas toujours bien outillés pour comprendre toutes les subtilités qu'impliquent les contrats. Les précieux conseils suivants peuvent permettre de mieux gérer ces situations.

Assurances: connaissez les bons gestes à poser pour vous protéger

Comparer avant de souscrire

Une bonne façon de faire jouer la concurrence et de payer le juste prix.

  • Demandez des devis précis chez au moins quatre assureurs, sans oublier les mutuelles.
  • Peaufinez votre enquête en consultant les comparateurs sur Internet. Certains sites comparent pour vous les offres et les prix des sociétés d'assurances.
  • Sachez toutefois que le panel de référence de ces comparateurs n'est jamais exhaustif, car ils ne travaillent pas avec toutes les compagnies et mutuelles du marché.
  • Utilisez-les avec discernement, comme un outil supplémentaire pour vous aider à choisir le meilleur rapport qualité/prix.

Faire la chasse aux exclusions

Après un sinistre, votre assureur refuse de vous indemniser au motif que le risque survenu fait l'objet d'une exclusion de garantie, mentionnée au contrat. Ne vous laissez pas faire.

  • Vérifiez bien que l'exclusion dont il est question est réellement mentionnée en caractères très apparents et rédigée de façon précise et non équivoque.
  • Si ce n'est pas le cas et que les termes employés, notamment, restent flous et généraux, n'hésitez pas à contester.

Exemple

Votre assureur vous explique qu'il ne peut pas prendre en charge votre cambriolage, car sont exclus les vols résultant d'une entrée dans les lieux par ruse ou tout moyen provoquant les mêmes effets?

  • Notifiez-lui que le terme de «ruse» est trop vague pour vous permettre d'apprécier réellement la portée de l'exclusion et qu'une telle clause est donc nulle, comme l'a rappelé la Cour de cassation à plusieurs reprises.
  • En conséquence, il doit vous indemniser.

Attention aux erreurs de déclaration

Vous aviez oublié de déclarer un nouveau risque dans votre maison, telle l'installation d'un chauffage au gaz. Même si cela n'a rien à voir avec le sinistre (un cambriolage, par exemple), votre assureur peut s'engouffrer dans la brèche et refuser de vous indemniser pour cause de fausse déclaration annulant le contrat.

  • Contestez son refus: signalez-lui par lettre recommandée que vous avez omis de bonne foi de lui déclarer le risque en question.
  • Et rappelez-lui qu'il doit apporter la preuve que vous avez «intentionnellement» omis cette déclaration. Faute de quoi, impossible pour lui de minorer votre indemnisation du montant de la surprime qu'il vous aurait appliqué s'il avait eu connaissance du risque non déclaré.

Bref, que ce soit au moment de choisir votre assureur ou quand vient l'heure de formuler une réclamation, ayez ces astuces à l'esprit afin de ne pas vous faire berner par les assurances.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu