Au secours! Je souffre d’une intoxication aux sushis!

L’intoxication aux sushis, voilà la pire crainte des amateurs de mets japonais. Heureusement, nul besoin de faire une croix sur ces petits délices. Kampaï!
L’intoxication aux sushis présente généralement les mêmes symptômes que la plupart des cas d’intoxications alimentaires. Les plus courants sont les suivants:

  • Crampes d’estomac;
  • Nausées et vomissements;
  • Diarrhée;
  • Fièvre.

Traitements

De manière générale, les intoxications alimentaires ne nécessitent aucun traitement particulier. Il faut toutefois veiller à boire beaucoup d’eau afin d’éviter la déshydratation causée par les vomissements et la diarrhée. Par contre, dans certains cas, des complications peuvent survenir, notamment chez la femme enceinte, les jeunes enfants ou les personnes âgées. Consulter un professionnel de la santé lorsque vous croyez être intoxiqué peut donc s’avérer judicieux. Votre médecin de famille ou celui de garde à la clinique médicale de votre quartier est un allié de choix lorsque votre santé vous préoccupe, qu’il s’agisse d’une intoxication aux sushis ou à tout autre aliment.

Gardez l’œil ouvert

Pas la peine d’annuler votre prochaine sortie au restaurant japonais du coin ou de bannir de votre menu les sushis dont vous raffolez tant! Les bons restaurateurs savent très bien apprêter le poisson et les risques d’intoxication aux sushis sont donc plutôt faibles. Les sushis faits maison, par contre, méritent qu’on s’y intéresse d’un peu plus près.

Gare au poisson cru

C’est bien connu, la viande crue est une grande source d’intoxication alimentaire. Celle-ci se produit lorsqu’une personne ingère un aliment contaminé par une bactérie, un parasite ou un virus. Avant de s’improviser cuisinier, il faut donc choisir avec soin le poisson utilisé dans la confection des sushis.

Voici quelques astuces pour prévenir l’intoxication aux sushis.

  • Congeler le poisson: Préparer ses sushis avec du poisson congelé est le meilleur moyen d’éviter les risques de contamination. La congélation à -20°C pendant plus de 24 heures élimine en effet les parasites. Vous pourrez donc inviter vos amis à une soirée japonaise en toute sécurité!
  • Choisir le bon poisson: Certaines espèces, comme le thon, sont moins susceptibles de contenir des parasites. Il est également préférable de privilégier le poisson provenant de l’Atlantique puisqu’il est moins à risque que celui du Pacifique.
  • Attention au riz: Si on pense tout de suite à la chair crue lorsqu’il est question d’intoxication alimentaire, on a tendance à oublier le riz. Il faut pourtant s’en méfier: comme il est servi tiède, il représente lui aussi un danger d’intoxication aux sushis. Si vous voulez éviter que vos délicieux sushis ne servent de plat principal aux bactéries, assurez-vous que le riz est bien acidifié.
  • Lavez lavez: La mauvaise manipulation des aliments est une autre source de contamination très répandue. Il ne suffit pas de se laver les mainsavant de cuisiner. Pensez à bien nettoyer tous les instruments utilisés lors de la manipulation du poisson cru et à vous relaver les mains avant de toucher d’autres aliments.
Au secours! Je souffre d’une intoxication aux sushis!
Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu