Auto-remorquage en 5 étapes faciles

Il est toujours déplaisant d’avoir un pépin sur la route et de devoir faire appel à un remorqueur. Et si vous pouviez vous en sortir par vous-même?

Auto-remorquage en 5 étapes faciles

Tout d’abord, les automobilistes qui voudraient se lancer dans l’aventure de l’auto-remorquage devraient avoir dans leur coffre le matériel suivant:

  • Des barres de remorquage rigides démontables;
  • Une corde de remorquage.

La bonne nouvelle est que ces produits peuvent s’avérer fort pratiques sur la route. Ils sont peu coûteux et se trouvent facilement dans les grandes surfaces.

Comment remorquer un véhicule?

  • Ça va toujours mieux à deux: Trouvez un autre automobiliste qui vous accordera quelques minutes de son précieux temps.
  • Cherche et trouve: Dénichez l'anneau de remorquage des deux voitures. Où? À l'avant gauche ou à l'arrière à l'opposé de la sortie d'échappement. C’est à cet endroit que la barre ou la corde devra être installée.
  • C’est le moment de jouer au sourd et muet: Entre conducteurs, entendez-vous sur une gestuelle et des signes clairs. Cela facilitera l’ouvrage du conducteur tracté, qui devra jouer avec la pédale et vagabonder entre la décélération et le freinage. La personne qui tient ce rôle doit avoir le pied léger pour ne pas dépasser 25km/h au tableau de bord.
  • Pendant ce temps de l’autre côté: Une personne doit prendre place dans la voiture en panne et appuyer sur le frein. Son objectif? Garder le câble de remorquage tendu.
  • La prudence avant tout: Pour éviter le danger et bien se faire voir sur la route, les feux d’avertissement des deux véhicules doivent être allumés.

Mise en garde

Si vous vous apercevez que le moteur du véhicule à remorquer ne fonctionne pas et qu’il est équipé de freins et d’une direction assistés, il n’est surtout pas recommandé de remorquer la voiture. Vous pourriez causer un accrochage entre les deux véhicules en question puisqu’il aura été compliqué de freiner et diriger votre voiture défectueuse.

Finalement, si vous voulez que votre ami automobiliste vienne encore vous aider une prochaine fois, n’essayez surtout pas de démarrer la voiture en panne pendant le remorquage. Il se pourrait fort bien que ça ne vous coûte pas une, mais bien deux visites au garage. Pour des bris supplémentaires sur votre voiture… et celle de votre bon samaritain!

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu