Pratiquer une activité sportive pour améliorer et protéger votre santé

L'exercice physique peut ne pas figurer sur votre liste de priorité, mais les bienfaits du sport sur votre santé en valent la chandelle. Voici quelques améliorations de votre état de santé que vous êtes susceptible d'observer en moins de six mois si vous commencez à faire de l'exercice régulièrement.

Pratiquer une activité sportive pour améliorer et protéger votre santé

Immunité renforcée

Avez-vous remarqué que les personnes qui font souvent du sport ont tendance à être moins enrhumées et grippées que celles qui évitent la salle de gym? Il y a une raison à cela.

  • À chaque fois que vous faites du sport, votre corps tout entier est stimulé et libère des hormones et substances chimiques du système immunitaire.
  • Faire trop de sport a également un effet négatif et augmente le risque d'inflammation et de suppression du système immunitaire.
  • Mais si vous pratiquez une activité physique modérée régulièrement, vous pourrez alors conserver un niveau d'immunité élevé sans déclencher de suppression.

Lutter contre les infections

Encore une fois, ce n'est pas une question de vie ou de mort. La réponse de votre système immunitaire lors d'une seule séance d'entraînement physique est assez forte pour contrer les effets d'un vaccin contre la pneumonie ou la grippe.

  • Particulièrement chez les personnes âgées, qui ont tendance à avoir des systèmes immunitaires plus faibles.
  • Faites du sport régulièrement et ces vaccins auront certainement plus d'effets. Il est en effet peu connu que les vaccins contre la grippe ne fonctionnent tout simplement pas chez beaucoup de gens, en particulier chez les personnes âgées.
  • Les études montrent qu'avec ou sans vaccin, l'activité physique permet de réduire considérablement votre risque de développer une infection.

Diminuer le risque d'hospitalisation

Des chercheurs se sont penchés sur le risque d'hospitalisation suite à des maladies infectieuses chez 1 365 femmes âgées de 55 à 80 ans.

  • Ils ont constaté que celles qui étaient inactives avaient trois fois plus de chances d'être hospitalisées pour des infections que les autres.
  • D'autres études montrent un risque beaucoup plus faible d'infections des voies respiratoires aiguës comme le rhume, la bronchite et la pneumonie chez les personnes âgées qui restent actives physiquement.
  • Encore une fois, nous ne parlons pas d'un entraînement à un marathon. La pratique du Tai Chi, cet ancien art martial chinois très doux, peut stimuler votre système immunitaire assez fortement et vous permettre de mieux combattre le virus à l'origine du zona, une maladie nerveuse douloureuse plus courante chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Diminuer le risque de maladie d'Alzheimer

La pratique d'une activité physique a également d'autres bienfaits sur le cerveau, au-delà de l'amélioration des fonctions de la mémoire et du raisonnement.

  • Une étude à long terme a suivi près de 1 500 personnes âgées en moyenne de 21 ans et a révélé que seulement deux sessions par semaine d'activité physique réduisent de moitié leur risque de maladie d'Alzheimer.
  • Vous pourrez en ressentir les bienfaits encore plus vite. Une étude a constaté que la pratique du sport trois fois par semaine ou plus, pendant six ans, réduit d'un tiers le risque de démence chez les personnes âgées par rapport à celles qui pratiquent moins d'activité physique.
  • Cette diminution des risques serait due à des changements dans l'hippocampe, la partie du cerveau qui contrôle la pensée supérieure et la zone la plus affectée par les changements physiques conduisant à la maladie d'Alzheimer.

En résumé, les personnes actives physiquement ont des hippocampes plus sains.

Moins de bouffées de chaleur?

Si vous êtes plus jeune et que vous n'êtes pas encore ménopausée, voici une autre bonne raison d'enfiler vos chaussures de sport:

  • Une étude espagnole de l'Université de Grenade a constaté que trois heures d'exercice par semaine pourrait réduire de manière significative les fortes bouffées de chaleur et autres symptômes de la ménopause, améliorant alors la qualité de vie des femmes de manière générale.
  • La moitié du groupe présentait des symptômes importants avant de pratiquer une activité sportive. Après une année d'exercice, seulement 37% souffraient encore de ces symptômes (et non, elles n'étaient pas encore ménopausées).
  • Le pourcentage de femmes présentant des symptômes importants dus à la ménopause au sein d'un groupe témoin et qui ne pratiquaient pas d'activité sportive est passé de 58 à 67%.
Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu