Comment bien choisir son bois de chauffage

Avec la hausse du coût de l'énergie à domicile, le bois de chauffage est devenu un moyen viable et économique de chauffer sa maison. Avec l'hiver qui se pointe le bout du nez, c'est le moment parfait pour refaire vos réserves de bois de chauffage.

Comment bien choisir son bois de chauffage

Sélectionner le meilleur bois de chauffage signifie que vous vous chaufferez plus longtemps au prix de moins d'argent et d'efforts. Le texte suivant vous propose quelques conseils pour mieux sélectionner votre bois de chauffage et garder votre maison bien chaleureuse tout l'hiver durant.

N'utilisez que du bois de chauffage sec

Le bois de chauffage sec a un taux d'humidité de seulement 20 à 25 %. Il ne s'agit pas de bois provenant d'arbres verts et vivants, qui ont en général un taux d'humidité de 45 %. Le bois de chauffage sec provient surtout d'arbres morts qui ont eu beaucoup de temps pour sécher dans les bois.

Le bois dur et le bois mou: comment distinguer?

Ces deux variétés de bois de chauffage sont utilisées pour chauffer les maisons nord-américaines, mais on associe à chacune des propriétés distinctes qui doivent être prises en considération lors de l'achat.

Les types de bois dur

Le bois dur provient d'arbres comme le frêne, l'hickory, le charme, le robinier, le pommier, le cerisier sauvage, le chêne et l'érable. Le bois de chauffage que l'on obtient des feuillus est le plus convoité de tous et on le considère comme le meilleur pour se chauffer. En comparaison aux bois mous, le bois dur est plutôt dense et doté du BTU (British Thermal Units) le plus élevé. Par conséquent, la chaleur qu'il émet est la meilleure et la plus constante. Préparez toutefois votre portefeuille pour acheter du bois dur, car son prix est substantiellement plus élevé que celui du bois mou.

Les types de bois mou

Les bois mous proviennent d'arbres comme le bouleau, le tremble, le mélèze, le saule, l'érable argenté, le cèdre, le sapin, l'épinette et le pin. Ils font un excellent bois d'allumage. Malheureusement, comme ils ne sont pas aussi denses que les feuillus, ils brûleront aussi plus rapidement. Les bois mous ont tendance à être remplis de sève, ce qui peut engendrer des étincelles. Or, ces étincelles peuvent brûler la peau, les tapis et les meubles. Elles risquent même de remonter par le foyer et d'engendrer un feu de cheminée ou de toit. Malgré le risque d'incendie, le prix assez faible du bois mou en fait un bois de chauffage assez commun en Amérique du Nord.

Le bois à éviter

Évitez toujours le bois ayant été traité avec des produits chimiques ou peint pour être utilisé en construction. Ce genre de bois cause souvent des accumulations de créosote dans la cheminée qui risquent d'y prendre feu. Le bois traité ou peint émet en outre des fumées toxiques potentiellement nocives lorsque vous le brûlez.

Sélectionner le bon bois de chauffage pour l'hiver vous sera d'une grande aide dans votre consommation d'énergie à domicile en plus de garder vos petits pieds au chaud durant la saison froide.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu