Comment bien vivre avec 3 troubles respiratoires courants

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), l'emphysème et l'asthme ne peuvent pas être guéris, mais seulement contrôlés. Voici quelques conseils pour vivre avec ces maladies graves.

Comment bien vivre avec 3 troubles respiratoires courants

1. La MPOC

MPOC signifie «maladie pulmonaire obstructive chronique».

  • Les fumeurs sont les plus à risque de développer cette maladie.
  • Les symptômes comprennent la toux, l'essoufflement, une respiration sifflante et un faible niveau d'activité. Comme vous avez plus de mal à envoyer de l'air à vos poumons, vous vous épuisez plus facilement.
  • Peu importe ce que vous faites, cette maladie est irréversible.
  • Le traitement de la MPOC comprend l'arrêt du tabagisme, une activité physique légère et l'utilisation régulière de médicaments prescrits pour traiter et prévenir les poussées.
  • Votre médecin pourrait prescrire la réadaptation pulmonaire.
  • Selon la gravité de vos symptômes, vous pourriez avoir besoin d'un apport d'oxygène supplémentaire.
  • Votre médecin pourrait aussi vouloir vous traiter pour la perte de poids et la faiblesse musculaire.

 2. L'emphysème

Si vous développez l'emphysème, vous pouvez vous sentir comme si vous n'arriviez pas à amener une respiration complète jusqu'à vos poumons. Vous pouvez également avoir l'impression de ne pas pouvoir expirer complètement.

  • Les fumeurs sont les plus à risque de développer cette condition. La fumée de cigarette provoque des dommages aux petits sacs d'air dans vos poumons (les alvéoles).
  • Les alvéoles deviennent incapables de s'ouvrir pleinement, ce qui provoque l'essoufflement. À long terme, du mucus s'accumule à l'intérieur de vos poumons, pouvant provoquer une infection.
  • Le principal symptôme de l'emphysème est l'essoufflement, mais vous pouvez aussi avoir une respiration sifflante et de la toux. Comme vous vous épuisez plus facilement, vous risquez de devenir moins actif.
  • D'autres symptômes incluent le gonflement des jambes, des pieds et des chevilles, ainsi qu'une perte de poids non désirée.
  • Vous pouvez également vous sentir anxieux, probablement à cause de votre difficulté à respirer.
  • Votre médecin peut prescrire des médicaments inhalés, comme des bronchodilatateurs, pour détendre les voies respiratoires de vos poumons. Vous pouvez utiliser ces médicaments dans un nébuliseur (un vaporisateur de gouttelettes très fines) ou un inhalateur.
  • Vous pouvez également utiliser des corticostéroïdes inhalés pour réduire l'inflammation des voies respiratoires.
  • Selon la gravité de vos symptômes, vous pourriez utiliser de l'oxygène et effectuer une réadaptation pulmonaire.

3. L'asthme

L'asthme est légèrement différente de la MPOC et de l'emphysème. Quand un irritant pénètre dans vos poumons, les voies respiratoires deviennent plus étroites, ce qui rend l'inspiration et l'expiration plus difficiles.

  • Si vous souffrez d'allergies, vous pouvez être plus susceptible de développer de l'asthme.
  • Comme avec la MPOC et l'emphysème, il n'y a pas de remède pour l'asthme. En revanche, votre médecin vous prescrira sans doute des médicaments spécifiques pour contrôler vos symptômes.
  • L'asthme peut sembler être une maladie bénigne, mais elle peut devenir mortelle si une crise n'est pas traitée immédiatement.
  • Votre médecin commencera par des inhalateurs «de secours» à action rapide qui arrêtent l'essoufflement en pleine crise.
  • Si vous souffrez fréquemment d'inflammation des voies respiratoires, votre médecin pourrait prescrire des corticostéroïdes inhalés ou oraux pour réduire l'enflure des voies respiratoires et prévenir les crises.
  • Vous devriez faire de l'exercice lorsque vous en êtes capable. Cela peut aider à renforcer votre système respiratoire.

Vous avez des problèmes de respiration depuis un certain temps. Au début, vous pensiez que c'était juste vos nerfs ou un rhume, mais vos symptômes persistent. En réalité, vous souffrez peut-être de la MPOC, de l'emphysème ou de l'asthme. Vous devez obtenir un diagnostic et un traitement approprié. Appelez votre médecin et expliquez-lui vos symptômes, car lui seul peut vous donner des réponses précises.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu