9 trucs pour éviter de manger sans y penser

Perdre le contact avec les signaux de satiété peut conduire à des excès alimentaires chroniques. Pour vous aider dans cette lutte, suivez les 9 trucs suivants pour éviter de manger sans y penser.

9 trucs pour éviter de manger sans y penser

1. Pensez aux avantages

Vous allez remplacer les gras trans malsains, les graisses saturées, le sucre, les glucides raffinés et le sodium supplémentaire avec des nutritifs à haute teneur en fibres.

  • Non seulement perdrez-vous du poids, mais vous le ferez tout en mangeant des aliments délicieux et sains.

2. Convainquez-vous que vous pouvez y arriver

Avec détermination, tout le monde peut corriger ses mauvaises habitudes alimentaires, et tout le monde peut arriver à un poids sain, plus naturel.

  • En reconnaissant les problèmes psychologiques qui se cachent derrière vos habitudes de grignotage, vous trouverez qu’il existe d’autres choix qui, mis à part la nourriture, vous fournissent ce dont vous avez besoin.
  • En prêtant attention à vos signaux de faim et en passant à des en-cas sains, vous pouvez améliorer la nutrition, contrôler vos envies, perdre du poids et éviter les baisses d’énergie.

3. Redécouvrez la faim

Si vous avez perdu le contact avec les sensations de faim et de rassasiement, essayez de reporter un repas jusqu’à ce que votre estomac ait vraiment faim et que votre corps ait envie de carburant.

  • Mettez un terme au fait de manger sans y penser
  • Si le grignotage est tout simplement une mauvaise habitude de longue durée qui vous accompagne à travers la routine de la journée, il est temps de bannir les croustilles, la crème glacée, les bretzels et tous les autres en-cas de toutes les pièces sauf de la cuisine ou de la salle à manger.

4. Remplacez les collations

  • Si vous ne pouvez pas prendre de pause et que le fait de mâcher et de boire est réconfortant pour vous, essayez les gommes à mâcher sans sucre et du thé ou de l’eau glacée pour satisfaire vos besoins.

5. Évaluez votre niveau de faim

Avant de manger, évaluez votre faim sur une échelle de 1 à 10
Sur l’échelle de la faim :

  • 1 c’est « mort de faim, sensation de tête légère » ;
  • 5 c’est « confortable »;
  • 10 c’est « tellement plein que je me sens malade ».
  • Votre but : Ne mangez que lorsque vous atteignez un 3.

6. Arrêtez de manger avant d’être rassasié

Terminez lorsque vous atteignez un 6 ou un 7 sur l’échelle de la faim — juste un petit peu plein.

  • Vous mangerez moins — et aurez vraiment à nouveau faim au moment du prochain repas ou en-cas.

7. Satisfaites votre faim émotionnelle

Manger beaucoup d’en-cas, c’est lié au stress, à l’ennui, même à la tristesse ou à la dépression.

  • Si vous avez besoin d’un coup de pouce psychologique, ne vous tournez pas vers le chocolat.
  • Offrez-vous à la détente ou du plaisir : allez faire une marche, appelez un ami ou faites des projets de socialisation.
  • Exprimez la colère, la frustration, la tristesse et les autres émotions à un confident, à un journal ou à la personne qui déclenche vos sentiments.

8. Planifiez vos en-cas comme de vrais repas.

Essayez les fruits et les légumes frais sains et riches en fibres tels que les carottes ou les tomates-cerises et pour un en-cas plus conséquent, peut-être quelques craquelins de grains complets avec une noisette de beurre de cacahuète.

  • Mettez votre casse-croûte sur une assiette, versez-vous un verre d’eau ou une tasse de thé et asseyez-vous à table pour en profiter.

9. Remplacez la malbouffe par de la vraie nourriture.

Jetez les croustilles, biscuits et bonbons.

  • Au lieu de cela, faites le plein de fruits, de légumes, de craquelins de grains complets, de noix et de produits laitiers faibles en gras ou sans gras.
  • Rendez vos en-cas bénéfiques pour votre santé.

Lorsque les chercheurs suédois ont comparé les habitudes alimentaires et les poids de 4 359 personnes, ils ont trouvé un modèle cohérent : les personnes en surpoids mangent plus d’en-cas que les personnes de poids normal. Grâce à ces conseils, vous ne ferez plus partie de cette statistique.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu