Comment veiller à la qualité de l'eau de votre pisciculture

Avec un approvisionnement suffisant en eau saine, vous pourrez élever des poissons pour votre propre consommation ou pour le marché de la même façon que vous le feriez pour des poules ou d'autres espèces animales. Comme ces conseils pourront vous le démontrer, un aquarium géant est relativement simple et économique à entretenir.

Comment veiller à la qualité de l'eau de votre pisciculture

Le type de poissons que vous pourrez élever ainsi que le nombre que vous obtiendrez dépendront de trois principaux facteurs: la teneur en oxygène de l'eau, sa qualité ainsi que sa température.

1. Prenez de l'eau de haute qualité pour un rendement élevé

Le pH (degré d'acidité ou d'alcalinité) et la présence de déchets organiques jouent un rôle important dans la détermination de la qualité de l'eau.

  • Les poissons ne pourront grandir en pleine santé dans une eau dont le pH est bien inférieur à 6 (acide) ou bien supérieure à 8 (alcalin).
  • Le pH idéal se situe entre 6,5 à 7,5.

Vérifiez le pH régulièrement:

  • Ajoutez de la chaux agricole pour réduire l'acidité ou ajoutez du gypse pour réduire l'alcalinité.
  • Si l'eau dont vous vous servez pour remplir votre bassin est chlorée, laissez-la reposer de deux ou trois jours afin de permettre au chlore de se décomposer.
  • Les déchets excrétés par les poissons sont très azotés et ne doivent en aucun s'accumuler, car ils finiront par empoisonner l'eau. Si vous élevez des poissons dans une piscine, vous aurez besoin d'un filtre à recirculation de régler ce problème.
  • Un filtre adéquat peut être fabriqué à la maison à partir d'un réservoir propre de 210 litres (55 gallons) rempli soit de gravier et de coquille de grain, ou bien de boucles en plastique spécial.
  • Les bactéries d'origine naturelle qui se développent dans le milieu filtrant iront convertir les déchets des poisson en substances inoffensives.
  • Une petite pompe électrique amène l'eau jusqu'au filtre, alors que la gravité la ramène vers le réservoir.

2. La teneur en oxygène

Les poissons ont besoin d'oxygène pour survivre. Lorsqu'il n'y a pas suffisamment d'oxygène de dissout dans l'eau, les poissons risquent de s'asphyxier et de mourir. L'oxygène pénètre dans l'eau par diffusion et sous l'action de certaines variétés d'algues et de plantes aquatiques.

  • Le pisciculteur peut échapper aux carences naturelles, telles que la tendance de l'eau chaude à détenir moins d'oxygène que l'eau froide, en utilisant un aérateur pour apporter de l'oxygène supplémentaire.
  • Dans les faits, une aération constante est le meilleur moyen d'augmenter vos récoltes de poissons, puisque le poisson grandit plus vite lorsque celui-ci a de l'oxygène en abondance.
  • L'eau a aussi tendance à être plus propre, puisque les bactéries pourront décomposer les déchets produits par les poissons plus rapidement dans une eau bien oxygénée.

3. La température de l'eau

Les poissons d'eau froide

  • Les poissons d'eau froide tels que la truite évoluent mieux dans une eau à moins de 15 ° C (60 ° F), aussi longtemps que l'eau ne se trouve pas au point de congélation.
  • Ils ne pourront pas se développer cependant si la température de l'eau monte au-dessus de 20 ° C (68 ° C).

Les poissons d'eau chaude

  • Les poissons d'eau chaude, tels que la perche d'argent, préfèrent les températures supérieure à 20 ° C (60 ° F), et ne croissent pas bien si l'eau descend en dessous de 15 ° C (60 ° C), même si elles peuvent survivre à des températures aussi basses que 5 ° C (40 ° C).

Pour de meilleurs résultats, élevez des espèces de poisson adaptée à votre climat, puis laissez la nature travailler pour vous.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu