Confidences sur l'oreiller: coûts et avantages des somnifères

Avaler un comprimé et succomber au sommeil.Si vous êtes insomniaque chronique ou occasionnel,cela semble trop beau pour être vrai–et c'est généralement le cas.Alors que les somnifères aident de nombreux utilisateurs occasionnels à dormir un peu,d'autres trouvent leurs effets secondaires pires que la perte de sommeil.

Confidences sur l'oreiller: coûts et avantages des somnifères

Comprendre la dépendance

Oui,les somnifères sont connus pour entraîner une dépendance psychologique,et non physique.En effet,des études cliniques–dont beaucoup sont certes courtes,n'allant que sur quelques mois tout au plus–montrent que les somnifères n'entraînent généralement pas de dépendance physique.

  • Votre corps ne les réclame pas de la même manière qu'un drogué réclame sa prochaine dose.La plupart des expériences menées par des médecins avec les médicaments le confirment également.
  • Toutefois,les somnifères peuvent entraîner une très forte dépendance psychologique,explique le Dr Karl Doghramji,expert du sommeil à l'Université Thomas Jefferson de Philadelphie."Tous ces somnifères peuvent causer un rebond du sommeil paradoxal," explique-t-il.En d'autres termes,si vous prenez le médicament trop de jours à la suite,il peut devenir encore plus difficile de s'endormir lorsque vous l'arrêtez.

L'insomnie de rebond peut conduire des personnes à expérimenter sans cesse de nouveaux somnifères et dosages tant que leur insomnie persiste.Fait intéressant,cette pathologie survient généralement chez les personnes qui prennent des somnifères à courte durée de vie.

Dangers associés aux somnifères

Comme pour tout médicament,il existe des risques,en particulier chez les personnes âgées et celles qui sont gravement malades.Si cela reste rare,les somnifères peuvent pousser ces gens vulnérables dans un sommeil profond–de façon permanente."La plupart des somnifères peuvent provoquer des troubles respiratoires",explique le Dr Doghramji.

Attention:En clair,trop de somnifères peuvent entraîner l'arrêt de la respiration.De nombreux types de somnifères contiennent du benzodiazépine,un médicament qui diminue l'activité de votre système nerveux central.Les personnes fragiles et en mauvaise santé peuvent être particulièrement sensibles aux effets sédatifs du médicament,et leur système nerveux central s'arrêter.

Tant qu'une personne ne force pas trop sur les somnifères,le risque de trouble respiratoire n'est habituellement une inquiétude que chez les personnes âgées ou extrêmement malades étant déjà affaiblies.Elles ne devraient prendre de somnifères que sous la surveillance stricte d'un médecin.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu