5 conseils éprouvés pour le nettoyage d'un article de taxidermie

Vous êtes fier de votre trophée. Voilà pourquoi l'avez fait traité pour le préserver. Vous voulez donc le garder en aussi bon état que le jour où vous l'avez ramené à la maison de chez le taxidermiste, ou peut-être de la boutique d'antiquités, si vous avez trouvé un vieux spécimen.

5 conseils éprouvés pour le nettoyage d'un article de taxidermie

1. Ne touchez pas aux animaux!

Un spécimen taxidermique n'est pas fait pour être manipuler à mains nues.

  • En plus de laisser des huiles corporelles nuisibles sur l'article, vous pourriez vous exposer à des insecticides ou même à des métaux lourds toxiques comme le mercure et l'arsenic qui peuvent avoir été utilisés pour le préserver.
  • Les insecticides sont utilisés pour empêcher les papillons, les larves et autres organismes de proliférer et de s'en nourrir. Donc inspectez-le régulièrement pour détecter tout signes de dommages causés par ces ravageurs.

2. Lorsque la poussière devient un problème

  • La poussière peut faire son chemin dans la fourrure et les plumes du spécimen et être assez difficile à déloger. Et lorsque vous époussetez, les toxines qui s'en dégagent peuvent être transférées dans le chiffon à épousseter ou se retrouver dans l'air ambiant.
  • En plus de soulever des métaux lourds, vous pourriez projeter de l'amiante dans l'air, si le composé de modélisation utilisé pour construire des parties comme les traits de la face contient de l'amiante comme c'est le cas pour certains spécimens antiques.

3. Pour un nettoyage en profondeur

  • Appelez un professionnel.
  • Sauf si vous savez que votre spécimen de taxidermie a été préservé sans toxines dangereuses - peut-être parce que vous avez demandé qu'il n'y en ait pas - considérez que même un minimum de nettoyage comporte des risques.
  • Les experts recommandent que les spécimens soient nettoyés par un professionnel environ tous les 10 ans.
  • Si vous savez que votre spécimen est exempt de toxines, ou si vous avez décidé de lui donner un nettoyage rapide, époussetez vos trophées à fourrure avec prudence à l'aide d'un chiffon doux à peine humide, en suivant la direction naturelle de la fourrure.
  • Essuyez seulement la fourrure: même la peau très légèrement humide va commencer à s'étirer, et les gras contenus dans la peau humide peuvent commencer à rancir.
  • Pour les oiseaux, utilisez un plumeau, en travaillant à partir du bec, selon la direction naturelle des plumes.

4. Pour garder ces yeux brillants

  • Appliquez un nettoyant à vitre ou un mélange de une partie de vinaigre blanc pour quatre parties d'eau sur une petite parcelle d'un chiffon propre et essuyez sur les yeux de verre.
  • De l'huile pour bébé, appliquée de façon similaire, ramènera le lustre des cornes et des défenses.

5. Mise en garde

  • Évitez tout contact des produits de nettoyage sur la fourrure, les plumes et la peau, afin de ne pas endommager ces zones fragiles.
  • Évitez également le contact de solvants sur les spécimens, en particulier sur les poissons préservés, car ils vont dissoudre le vernis du poisson.
Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu