Ajoutez une touche de bleu avec les myosotis

Ayant tendance à se répandre ou à se naturaliser dans des parterres semi-ombragés et des jardins boisés, les myosotis produisent d'abondantes fleurs bleu pâle.

Ajoutez une touche de bleu avec les myosotis

Selon la légende, leur nom anglais «forget-me-not» viendrait d'un prétendant qui aurait amassé un bouquet de ces fleurs sur les rives d'une rivière. Soudain il perdit pied et tomba en s'écriant «Ne m'oublie pas» à sa dulcinée restée sur la rive.

Conditions à privilégier

Cette charmante histoire révèle l'habitat préféré des myosotis. On retrouve souvent les myosotis sur les rives des cours d'eau et celles-ci prospèrent partout où le sol demeure humide et où elles sont en partie protégées du soleil.

  • Au printemps, ces plantes basses qui se propagent sont couvertes de fleurs délicates, généralement de couleur bleue avec un œil jaune.
  • Or, elles peuvent aussi être roses ou blanches, selon la variété.
  • Ces plantes sont à l'aise lorsque nichées dans les jardins de roche, utilisées comme couvre-sol à l'ombre des grands arbres et des arbustes ou dispersées dans un jardin de fleurs sauvages.

Compagnonnage optimal des myosotis

Les myosotis se combinent bien aux calendulas et ibérides vivaces et forment une base idéale pour les bulbes printaniers tels que les jonquilles ou les tulipes.

Conseils utiles pour cultiver ces petites fleurs

  1. Les myosotis adorent les sols humides, bien drainés et fertiles qui ne s'assèchent jamais complètement.
  2. Vous pouvez démarrer vos semis à l'intérieur en été et les planter au début de l'automne ou encore semer les graines directement à l'endroit désiré dès le printemps et jusqu'à l'été.
  3. Semez les graines sur un sol humide et recouvrez-les d'une mince couche de terre.
  4. Les myosotis sont bisannuelles dans la plupart des climats. Elles fleurissent très peu, voire même pas du tout la première année et se couvrent de fleurs au printemps suivant.
  5. Si vous laissez les graines mûrir complètement, les myosotis se ressèment et réapparaissent année après année.
  6. Les myosotis ne craignent pas la surpopulation, mais si une trop grande quantité de graines apparaît à des endroits indésirables, il suffit de les arracher au début de l'été.
  7. Vous devriez toujours voir un certain nombre de plants émerger au début de l'automne.
  8. Les myosotis sont généralement exempts de parasites, mais de minuscules pucerons suceurs de sève peuvent parfois s'attaquer aux jeunes pousses.
  9. Vous n'avez qu'à les faire tomber avec le jet d'un boyau d'arrosage ou à appliquer un savon insecticide -  suivant les instructions - sous un ciel couvert ou après le coucher du soleil, afin d'éviter que les jeunes feuilles ne brûlent au soleil.

En famille

Si vous la terre de votre jardin est granuleuse, graveleuse ou très bien drainée, essayez les myosotis des Alpes (M. alpestris), une plante vivace de la même famille résistante au froid qui provient des forêts européennes.

  • Il s'agit de plantes denses et touffues dotées de poils très fins couvrant leurs feuilles et leurs tiges.
  • Au printemps, ces jolies plantes sont tapissées de fleurs bleues légèrement parfumées.

L'espèce M. scorpioides, connue sous le nom de myosotis des marais, est un autre bon exemple de plante vivace.

  • C'est un choix tout indiqué pour les zones humides du jardin, par exemple autour d'un étang où le sol gorgé d'eau noierait la plupart des variétés de plantes.
  • Cette espèce fleurit plus tard que les autres, c'est-à-dire en plein été, mais possède les mêmes petites fleurs bleues et rose.
  • La variété bien nommée «Sirène» a des fleurs d'un bleu vif et des feuilles brillantes.

Inoubliables myosotis

  • L'espèce sauvage Myosotis sylvatica présente de petites fleurs et des feuilles abondantes: il vaut donc mieux opter pour une variété plus florifère.
  • Les myosotis «Victoria Blue» forment des plantes en monticules recouvertes de fleurs gentianes bleues, tandis que les «Victoria Mixed» présentent des fleurs de couleur bleu, blanc et rose.
  • Les «Rosylva» produisent des fleurs d'un rose éclatant sur des plantes de 20 centimètres (huit pouces) de hauteur, tandis que les «Royal Blue améliorées» sont un peu plus grandes et présentent des fleurs indigo.
  • «Blue Ball» est une variété très ancienne dotée de fleurs d'un bleu riche sur des plantes arrondies de 20 centimètres (huit pouces) de hauteur. Lorsque cultivée dans de bonnes conditions, cette variété se ressème et réapparaît année après année.
Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu