Des conseils d'experts pour aider à surmonter la dépression

Si vous vous inquiétez sans raison, si vous êtes obsédé par certains événements dans votre vie ou si vous souffrez d'une peur pathologique face à certaines actions - comme sortir de chez vous ou être avec des gens - il est possible que vous souffriez d'un trouble anxieux et que vous ayez un risque accru de souffrir de dépression. Voici des informations sur la dépression et des suggestions pour aider à la surmonter.

Des conseils d'experts pour aider à surmonter la dépression

Qu'est-ce que la dépression?

Les chercheurs croient que les troubles anxieux peuvent modifier la façon dont le cerveau libère et utilise la sérotonine, une substance chimique importante pour la régulation de l'humeur.

  • L'anxiété peut aussi changer vos interactions normales et votre mode de vie, si bien qu'elle déclenche la dépression.
  • Votre meilleure option demeure de consulter un thérapeute formé en thérapie cognitivo-comportementale, qui selon les études est la meilleure façon de traiter la plupart des troubles anxieux.

Voir un thérapeute une fois par mois

Si vous avez déjà reçu un diagnostic de dépression majeure, une séance mensuelle de psychothérapie peut suffire pour prévenir une rechute.

  • La psychothérapie interpersonnelle est une forme de consultation à court terme axée sur la résolution des questions liées à la tristesse, aux transitions de rôle ou aux problèmes d'interaction avec autrui.
  • Des chercheurs ont affecté au hasard 99 femmes souffrant de dépression à ce type de traitement sur une base hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle pendant deux ans ou jusqu'à ce qu'elles connaissent un autre épisode dépressif. Seulement 26% des femmes ayant terminé le programme ont vu la dépression resurgir.

Parler à votre médecin de médication préventive

Si vous avez déjà connu au moins deux épisodes dépressifs majeurs ou si vous souffrez d'une maladie chronique comme le diabète, des maladies cardiaques ou le cancer, parlez à votre médecin quant au prolongement de la prise d'antidépresseurs au-delà de la période de six mois recommandée suite à la fin de la dépression.

  • Un examen de plusieurs études a démontré qu'environ 60% des personnes étaient à risque de connaître un autre épisode dépressif dans l'année suivant l'arrêt du traitement, contrairement à seulement 10 à 30% de celles continuant la prise d'antidépresseurs.

Il existe différents facteurs expliquant l'apparition de la dépression, tant médicaux qu'émotionnels. Le cas échéant, obtenir de l'aide peut être difficile, mais cela est nécessaire pour éviter les rechutes.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu