Comment entretenir votre nouvelle toiture?

Si vous souhaitez que votre nouvelle toiture ait une durée de vie respectable, vous devrez lui prêter une attention régulière.
Vous vous êtes serré la ceinture pour vous offrir un nouveau toit. Vous pouvez maintenant pousser un grand soupir de soulagement et laisser votre toit remplir ses fonctions sans vous en soucier davantage.

Eh bien, pas vraiment.

Pour maximiser la durée de vie de votre toit, vous devrez l'entretenir régulièrement, gérer les problèmes au fur et à mesure et faire de la prévention afin de retarder les problèmes potentiels. En fait, la validité de votre garantie dépend probablement de certaines conditions proactives relatives à l’entretien et au contrôle des dégâts.

Comment entretenir votre nouvelle toiture?

Tout ce qui se cache

Bravo, vous avez pris soin de votre toiture. Mais avez-vous pensé à ce qui se trame dans votre grenier? Une isolation et une ventilation adéquates du grenier peuvent empêcher votre toit de gondoler, réduire la facture énergétique et diminuer la moisissure à l’intérieur de la maison. Votre grenier ainsi isolé et ventilé contribuera à empêcher la neige et la glace de dégeler et de geler à nouveau, ce qui pourrait endommager votre toit.

Des gouttières dégagées

Assurez-vous régulièrement que vos gouttières ne sont pas encombrées de débris, surtout avant le gel hivernal. Des gouttières encombrées ne peuvent que provoquer l’accumulation de neige et de glace sur votre toit, ce qui n’est pas un bon signe.

Veillez également à ce que les bords des gouttières se trouvent sous la pente du toit pour que la neige et la glace puissent glisser librement.

Des inspections programmées

Dans le cadre de l’entretien du toit, il est recommandé de programmer deux inspections par an: une au printemps et l’autre à l’automne. Durant l’inspection du printemps, concentrez votre attention sur les dégâts dus aux conditions hivernales et assurez-vous que votre toit est prêt à résister à la chaleur estivale et aux orages.

L’inspection d’automne vous permettra de déterminer si votre toit est prêt aux rigueurs de l’hiver, avec ses vents violents, ses tempêtes de neige et son froid glacial.

Si vous vous sentez d’attaque, vous pouvez faire ces inspections vous-même. Sinon, faites appel à un couvreur professionnel qui se fera un plaisir de s’en charger.

À la découverte

Si vous inspectez vous-même votre toit, voici quelques aspects à surveiller:

  • Les accumulations - Dégagez toute accumulation de débris des gouttières et assurez-vous qu’elles s’écoulent librement.
  • Les solins - Assurez-vous que les solins, surtout autour des bouches de ventilation et des cheminées, sont en bon état.
  • Les gondolements - Recherchez la présence de gondolements sur les bardeaux le long du bord inférieur du toit, surtout lorsqu’il fait froid.
  • Les cloques - Repérez tout signe de cloque sur les bardeaux qui indiquerait un vice de fabrication ou une ventilation inefficace.
  • Les craques - Vérifiez si la surface est craquelée, ce qui peut révéler des bardeaux cassés.

Mais ne vous limitez pas aux détails ci-dessus: il est important de faire une inspection générale du toit, structure et membrane comprises.

Après le déluge

En plus des inspections régulières, vous devriez examiner votre toit, ou le faire examiner, après chaque intempérie, comme les tempêtes de grêle, les vents violents et surtout le gel intense.

Et n’oubliez pas, si vous vous occupez bien de votre toit, il vous le rendra bien jusqu’à son dernier souffle.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu