Fabriquer un lombricomposteur en 5 étapes

Pour germer, pousser, fleurir et fructifier, les plantes ont besoin de 16 éléments essentiels qui se trouvent pour la plupart dans le sol. L'utilisation d'engrais organique permet de compenser certaines carences. Les fumiers animaux, le lombricompost et les algues sont tous des fertilisants de bonne qualité et respectueux de la nature.

Fabriquer un lombricomposteur en 5 étapes

Construire un lombricomposteur

Le lombricomposteur occupe peu d’espace et peut-être installé très près de la maison. Si vous manquez de place, c'est le moyen idéal pour fabriquer votre propre compost.

  1. Il vous faut un récipient étanche d'une profondeur de 30 centimètres (12 pouces), muni de trous de drainage, de la litière (paille ou lambeaux de papier journal), de l'eau et quelques restes de cuisine.
  2. Disposez quelques briques dans un plateau et placez le récipient sur les briques. Le liquide issu du lombricomposteur s'écoulera dans le plateau.
  3. Remplissez le récipient aux trois quarts avec la litière humidifiée. Ajoutez un peu de terre ou de sable pour aider les vers à digérer les déchets. Laissez reposer deux jours.
  4. Introduisez les vers de fumier (Eisenia fetida); vous pouvez les acheter dans une ferme lombricole ou sur Internet. Attention, les vers de terre du jardin ne conviennent pas à cet usage.
  5. Couvrez le récipient avec une pellicule en plastique ou une toile. Si vous placez votre lombricomposteur à l'extérieur, préférez un récipient avec un couvercle.

Engrais naturels

  • Fumiers animaux : ils contiennent tous les éléments essentiels et amènent des fibres au sol. Ils stimulent l'activité des organismes utiles tels que les vers de terre. À appliquer en paillis ou à incorporer au sol. (Renseignez-vous auprès des centres équestres de votre région. Ils proposent souvent du fumier gratuit, ou du moins pour une somme modique.)
  • Fientes de volaille : riches en éléments minéraux et complètes, elles sont intéressantes pour les plantes gourmandes en engrais. Les volailles en liberté déposent directement leurs fientes dans le jardin.
  • Algues : elles contiennent des hormones naturelles qui stimulent la croissance des racines. Leur emploi contribue à minimiser le stress lié à la transplantation et améliore la tolérance au froid et à la chaleur. Certains varechs sont pauvres en azote.
  • Lombricompost : produit par les vers, le lombricompost est non seulement un excellent engrais, mais il peut aussi servir à d'autres usages au jardin : amendement du sol, paillage, terreautage des pelouses, ingrédient dans les mélanges de rempotage. Diluez-le dans l'eau (jusqu'à obtention d'un liquide ayant la couleur d'un thé léger), et utilisez-le pour les plantes en pot.

Nourrir les vers du lombricomposteur

  • Vous pouvez nourrir vos vers avec des épluchures de fruits et de légumes, du marc de café, des sachets de thé, des coquilles d'œufs écrasées, du fumier et des déchets de tonte de gazon.
  • Enfouissez les épluchures dans la litière pour éviter d'attirer les mouches et autres insectes.
  • Maintenez la litière humide, mais pas détrempée, et à température constante.
  • Ne leur donnez pas de viande, de produits laitiers ni de graisse. Évitez oignons, ail, banane et agrumes.
  • N'ajoutez pas de trop grosses quantités de déchets à la fois.
  • N'utilisez pas d'insecticides en aérosol à proximité du lombricomposteur.
Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu