Quelques nutriments indispensables à la santé

Il existe une foule d’éléments nutritifs capables d’améliorer notre santé. En voici quelques-uns parmi les plus importants.

Quelques nutriments indispensables à la santé

Acide pantothénique: cette abondante vitamine B est impliquée dans de nombreux processus du corps, y compris la libération de l'énergie de macronutriments, la transmission de l'influx nerveux et la synthèse des membranes cellulaires. Sources : les avocats, le brocoli, le poulet, le canard, les jaunes d'œufs, le poisson, les légumineuses, les champignons, le yogourt.

Pectine : une fibre soluble qui aide à réduire le cholestérol LDLquicause des dommages aux artères. Elle peut également être utile pour la gestion de la diarrhée et dudiabète. Sources : les pommes, les abricots, les bananes, les carottes, les figues, les kiwis, les patates douces.

Composés phénoliques: de nombreux types de composés phénoliques - caféique, chlorogénique, acides ellagique et férulique - peuvent combattre le cancer en détruisant les radicaux libres et en activantdes enzymes de lutte contre le cancer qui suppriment les tumeurs à un stade précoce. Sources : les pommes, les petits fruits, le thé vert, les grenades, le curcuma.

Phosphore : ce minéral est impliqué dans presque toutes les réactions métaboliques et contribue à renforcer les os, les dents et les muscles. Sources : les amandes, les produits laitiers, le poisson, les légumineuses, la viande, la volaille.

Acide phytique: aussi connu comme inositolhéxaphosphate, il se lie à des minéraux (en particulier le fer). Cela peut être bénéfique, car des niveaux excessifs de fer génèrent des radicaux libres nocifs qui peuvent contribuer au cancer. Les acides phytiques peuvent aussi ralentir la digestion de l'amidon et aider à stabiliser les niveaux de sucre dans le sang. Sources : aliments à base de soja.

Phytoestrogènes : ces composés ont une activité comparable à l'œstrogène et peuvent réduire le risque de cancer lié aux hormones, tout en soulageant la maladie fibrokystique du sein, l'arthrose et les symptômes de la périménopause et de la ménopause. Les deux principales catégories de phytoestrogènes sont les isoflavones et les lignanes. Sources :  haricots, graines de lin, grenades,  aliments à base de soja.

Les stérols végétaux : structurellement similaires au cholestérol, les stérols végétaux peuvent protéger contre les maladies cardiaques, le cancer et l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). Sources :  figues,  céréales, lentilles, noix, graines, ananas, patates douces.

Polyphénols: les composés photochimiques polyphénols, une classe d'antioxydants, font l'objet d'études visant à évaluer leur potentiel à supprimer la croissance tumorale, à détoxiquer les substances cancérogènes, à interférer avec les effets néfastes des niveaux élevés d'oestrogène, à réduire le risque d'accident vasculaire cérébral et à prévenir l'accumulation de plaque dans les artères. Sources :  pommes, petits fruits, agrumes, figues, olives, blé.

Polysaccharides : composés glucidiques (amidon et glycogène) qui peuvent posséder des propriétés de lutte contre la maladie. Le lentinan présent dans les champignons shiitakes est un type de polysaccharide. Sources : fruits, céréales, légumes.

Potassium : nous avons besoin de ce minéral pour la régulation de la pression sanguine, la contraction musculaire, les battements du coeur et la sécrétion d'insuline. Le potassium agit comme électrolyte et, en tant que tel, aide à maintenir l'équilibre de fluide approprié dans le corps. Sources : abricots, avocats, bananes, agrumes, produits laitiers, pommes de terre, quinoa.

Probiotiques: il s'agit d'un groupe de bactéries bénéfiques pour le corps et qui sont également présentes dans le yogourt et les produits laitiers fermentés avec des cultures bactériennes vivantes. La consommation de probiotiques peut améliorer les réponses immunitaires contre les virus et les cellules cancéreuses et peut également aider à rétablir l'équilibre normal des bactéries dans le côlon après un épisode de diarrhée.

Inhibiteurs de protéase : composés anticancéreux puissants, ceux-ci semblent court-circuiter la production d'enzymes dans les cellules cancéreuses, bloquer la liaison entre les hormones et les cellules et inhiber les modifications malignes dans les cellules saines. Les aliments à base de soja sont riches en inhibiteurs de protéase qui luttent contre le cancer et connus sous le nom d'inhibiteur de Bowman-Birk. Sources : pousses de brocoli, légumineuses, pommes de terre, aliments à base de soja.

Protéine : la protéine est importante pour la santé, car les acides aminés – les composantes des protéines – forment les muscles, les hormones, les gènes, les cellules immunitaires, les agents chimiques du cerveau et d'innombrables autres substances dont nous dépendons tous les jours. Alors que les protéines alimentaires d'origine animale sont généralement plus digestes et plus facilement absorbées par le corps que les protéines végétales, de nombreuses sources animales ont tendance à être riches en graisses saturées. Les poissons et les produits laitiers faibles en gras représentent d'excellentes sources de protéines avec peu ou pas de gras saturés. Parmi les sources végétales, les protéines des aliments à base de soja sont plus biodisponibles. Les grains riches en protéines comprennent l'amarante et le quinoa.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu