Guide de survie si votre enfant traverse la terrible crise des deux ans

Les tout-petits peuvent être difficiles lorsqu’ils traversent leur phase d'affirmation de soi. Mais même si chaque enfant a des besoins différents, il existe plusieurs stratégies qui pourront vous aider à surmonter la terrible crise des deux ans.

Guide de survie si votre enfant traverse la terrible crise des deux ans

Identifiez les causes

Même si vous pensez que votre enfant vous fait une colère sans raison valable, la crise a forcément été déclenchée par quelque chose. Il se peut que le motif de départ ne soit pas raisonnable, mais il n'en n'explique pas moins le comportement. Identifiez les situations qui peuvent déclencher des crises de colère. Il arrive qu'en quittant une fête d'anniversaire ou l'aire de jeu, les enfants se mettent en colère. Les activités bruyantes et hyperstimulantes sont peut-être trop pour votre enfant. Les colères ont peut-être tendance à augmenter lorsque votre enfant est fatigué. En identifiant ce qui risque de les déclencher, vous pouvez les anticiper et lutter par une mesure proactive.

Communiquez clairement

Il n'est pas toujours facile de communiquer avec un enfant de deux ans qui n'arrive pas toujours à s’exprimer clairement. Il peut montrer quelque chose du doigt ou parler sans que vous ayez aucune idée de ce qu'il cherche à dire. De même, votre enfant n'arrive pas toujours à vous comprendre. Néanmoins, commencez dès maintenant à communiquer clairement et de manière positive. Mettez-vous au niveau de votre enfant, regardez-le dans les yeux et dites-lui clairement ce que vous voulez qu'il fasse. N'hésitez pas à le féliciter verbalement lorsqu'il adopte un comportement positif. L'ouverture des lignes de communication et l'enseignement donné à votre enfant peuvent aider à gérer plus facilement la terrible étape des deux ans.

Réorientez

Lorsque votre enfant de deux ans est sur le point de s'effondrer, essayez de le réorienter pour améliorer son comportement. Éloignez votre enfant de la situation qui déclenche une crise de colère. Remplacez-la par une autre qui l'apaise. Peut-être qu'un petit truc à grignoter pendant le trajet entre le terrain de jeu et la maison facilitera le départ d'une activité amusante. Évitez d’amadouer votre enfant en lui offrant des cadeaux pour éviter une crise afin de ne pas créer de précédent. Au lieu de cela, recentrez son attention sur une autre activité saine pour l'aider à se calmer.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu