Guide pour prendre soin du sol de son jardin

Un sol meuble, riche en humus et en éléments nutritifs, avec un pH légèrement acide à neutre, est optimal pour la plupart des plantes de jardin. Vous remplirez rarement ces conditions idéales, mais vous pouvez faire appel à des siècles de sagesse en matière de jardin pour vous aider à l'améliorer.

Guide pour prendre soin du sol de son jardin

Les sols peuvent être divisés en sol léger de sable, sol argileux lourd, sol limoneux moyen sur la base du contenu de leur sable, argile et limon, plus la castine et l'humus.

Les types de sols

  • Le sol sablonneux est facile à travailler et les racines des plantes peuvent se propager facilement, mais l'eau et les nutriments sont mal absorbés. Utilisez du compost pour augmenter la quantité d'humus et de paillage afin d'éviter un séchage rapide.
  • Le sol argileux rend difficile pour les racines de se propager. Le sol est si étroitement compacté que les racines de nombreuses plantes ne peuvent pas le pénétrer pour atteindre l'eau et les nutriments; elles se fanent rapidement. Ameublissez le sol d'argile en ajoutant du sable et du compost.
  • Le sol limoneux offre les meilleures conditions pour le jardinage. Ce sol stocke l'eau et les éléments nutritifs de manière efficace, et la structure du sol est suffisamment lâche pour que les plantes enfoncent facilement leurs racines et atteignent les nutriments. En ajoutant un peu de compost ou d'engrais biologique, vous pouvez vous assurer que le sol ne s'appauvrisse pas au fil du temps.

Utiliser des plantes indicatrices pour déterminer le type de sol

Les plantes dites indicatrices préfèrent certains sols. Grâce à leur apparition dans votre jardin, il est possible de tirer des conclusions sur les conditions du sol.

  • Un sol compact, argileux, lourd attire le chardon des champs, la prêle, le pied d'agneau, le tussilage, la fleur polaire, la molène et le pissenlit.
  • Au contraire, la camomille jaune, la faucille, l'erodium, le plantain et le compagnon blanc préfèrent un sol sec.
  • Un sol riche en humus attire l'ortie, le pissenlit et le mouron des oiseaux.
  • Un sol riche en nutriments attire: ortie, chardon, chénopode, radis sauvage, bourse-à-pasteur, tussilage, arroche, morelle, quai à feuilles rondes et mouron des oiseaux.
  • Les indicateurs clairs de sol pauvre en nutriments comprennent: marguerite, bruyère, oseille courante, matricaire, oseille courante des bois, pensée et trèfle blanc.

Analyse du sol

Déterminer le type de sol avant de vous lancer dans votre jardinage vous permet de choisir la bonne voie.

  • Prélevez un échantillon à la pelle à plusieurs endroits dans le jardin. Creusez le sol à une profondeur d'environ 50 centimètres (20 pouces) pour prélever vos échantillons; vous serez rapidement en mesure de dire si le sol est sablonneux ou limoneux, sec, rocheux ou compact.
  • Vous pouvez aussi déterminer le type de sol par l'étude des racines des plantes qui poussent actuellement dans le jardin. Une petite boule de racine et des brins de racines tordues et entrelacées indiquent un sol impénétrable.
  • Intéressez-vous aux petites bêtes. Elles ne sont peut-être pas jolies, mais la présence de nombreux indicateurs tels que les cloportes, les lombrics et les mille-pattes dans le sol sont des signes de bonne qualité du sol.
Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu