Insomnie et alimentation: des liens surprenants

En cas d'insomnie, nos grand-mères recommandaient de prendre un verre de lait chaud avant d'aller au lit, et les chercheurs pensent qu'elles n'avaient pas tort. Ils ont également découvert que la cuisine offre de nombreux autres «somnifères» naturels. En voici quelques uns.

Insomnie et alimentation: des liens surprenants

Du poisson pour dormir?

Les acides gras oméga-3 du poisson peuvent améliorer l'humeur en élevant les taux de sérotonine, ce qui favorise le sommeil.

  • Des études ayant porté sur l'insomnie n'ont pas conclu avec certitude à l'utilité de ces substances, mais il n'y a certes aucun mal à augmenter sa consommation de saumon, de graines de lin et de noix commune.
  • La qualité du sommeil s'en trouvera peut-être améliorée.

Suppléments nutritionnels

  • Multivitamines et minéraux. Le fer et les vitamines B de ces suppléments peuvent favoriser le sommeil, surtout en cas de carence. Le déficit en fer ou en folate (une vitamine B) peut entraîner le syndrome des jambes sans repos. On sait en outre que certaines vitamines B contribuent à réguler l'humeur et le sommeil. Ainsi, la vitamine B6 et la niacine jouent un rôle dans la production de sérotonine. DOSE: un comprimé par jour.
  • Attention! Ne pas prendre plus de fer que ce que fournit un supplément multivitaminique sans avoir consulté un médecin. En trop grande quantité, ce minéral est nocif. Si le supplément a pour effet de donner plus d'énergie, le prendre plutôt le matin.
  • Magnésium. Ce minéral intervient dans la production de sérotonine. En outre, une carence en magnésium peut entraîner le syndrome des jambes sans repos. À noter que le glycinate et le malate de magnésium sont moins susceptibles de causer de la diarrhée que le citrate et l'hydroxyde. DOSE: de 100 à 300 milligrammes avant le coucher.

Aliments et produits à éviter

  • Alcool. L'effet sédatif de l'alcool se dissipe au bout de quelques heures, provoquant le réveil. Comme il détend les muscles des voies respiratoires, il peut augmenter les ronflements et aggraver l'apnée du sommeil.
  • Caféine. S'il y a une substance qu'on ne devrait pas ingérer le soir, c'est la caféine, surtout si on y est sensible. Au cours d'une étude, on a observé que les sujets qui, le matin, en avaient ingéré aussi peu que 200 milligrammes, soit l'équivalent de deux tasses de café, dormaient mal la nuit suivante. Le thé, le cola et le chocolat en contiennent également.
  • Lipides. Ingérés au souper, les gras peuvent provoquer une indigestion et des brûlures d'estomac, qui risquent de perturber le sommeil.

Plusieurs aliments sont particulièrement efficaces pour vous aider à dormir, car ils contribuent à élever les taux de substances chimiques exerçant un effet calmant, ce qui entraîne un sommeil reposant. Ajoutons à cela de l'exercice et des techniques de gestion du stress, et nous avons peut-être la clé pour entrer au pays des rêves.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu