L'ABC de la conduite en motoneige

Il est important de connaître les notions de base ainsi que les lois qui se rattachent à la pratique de la motoneige.

Conduire une motoneige est une expérience qui changera vos hivers et qui s'avère accessible. Mais connaissez-vous tout ce qu’il y a à savoir sur ce sport motorisé?

L'ABC de la conduite en motoneige

Les lois de la conduite de motoneige

Les lois régissant la conduite d’une motoneige ne sont pas très nombreuses, mais elles sont claires. Ainsi, un conducteur se doit d'avoir au moins 16 ans. Jusqu'à 18 ans, un certificat d'aptitude est requis, et les cours peuvent s'avérer obligatoires. Les conducteurs qui devront emprunter un chemin public d'une manière ou d'une autre doivent posséder un permis qui l'autorise, ou un permis de conducteur de classe 6D, 5 ou 8. Il est interdit de circuler en motoneige sous l'influence de l'alcool.

La sécurité en motoneige

Bien entendu, le casque de motoneige est requis, voire obligatoire. Il est déconseillé de dépasser la limite des 70 km/h. Évitez de circuler à moins de 30 mètres d'une résidence, et laissez de bonnes distances entre les autres motoneiges et la vôtre lorsque vous circulez en groupe. Contracter une assurance est une bonne idée, en cas d'accident.

Les vêtements de motoneige

Avec les températures glaciales retrouvées dans bien des endroits au Canada et avec les vents qui font chuter davantage le mercure, il est important de porter des vêtements adéquats. Choisissez une combinaison qui facilite les déplacements et qui garde au chaud et au sec, mais aussi qui permet de couper l'air froid et de conserver l'air chaud.

La conduite de motoneige

Il faut d'abord s'assurer que la motoneige est en bonne condition. Surveillez l'axe des skis ainsi que les niveaux d'huile, d'essence et lubrifiants. Testez l'accélérateur et les freins.

Ancrez les pieds dans les appuie-pieds, et gardez les deux mains sur le guidon. Lorsqu'un terrain s'avère cahoteux, emprunter une position semi-assise ou debout vous permettra de mieux négocier les virages et bosses. Pour assurer l'équilibre du véhicule, déplacez votre poids sur le même côté que le virage négocié.

En sentier, gardez la droite et pensez de la même manière que lorsque vous conduisez un véhicule routier. Il est important de respecter les limites de vitesse prescrites, et de ne pas conduire si vous ne vous sentez pas en pleine forme.

Équipement supplémentaire de motoneige

Il est fortement suggéré de vous munir d'une trousse de premiers soins, de réserves de nourriture, de bougies d'allumage supplémentaire, d'une lampe de poche, d'un couteau, d'une carte des sentiers, d'une courroie d'urgence et d'un téléphone portable. Pensez à tout ce dont vous auriez besoin si un accident survenait, et que vous deviez attendre les secours durant plusieurs heures. À cet effet, il est important d'éviter de faire de la randonnée seul, et de laisser des traces de votre itinéraire derrière vous.

Bonne randonnée en motoneige!

Voilà, vous êtes prêt à tester votre motoneige et à découvrir les joies de ce sport hivernal! Ne dépassez pas vos limites et conduisez prudemment. Pour ceux qui aiment en apprendre davantage et s'assurer de leur sécurité, il existe des formations en conduite de motoneige, ainsi qu'en premiers soins et en survie en forêt.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu