Luttez contre la dépression lorsque vous souffrez de diabète

Des preuves grandissantes démontrent que le stress et les autres saboteurs d'humeur peuvent être un double coup dur lorsque vous avez le diabète. Pour commencer, se sentir anxieux ou déprimé conduit souvent à de mauvaises habitudes. Vous connaissez les suspects habituels: manger de la malbouffe, manquer d'exercice physique ou boire trop d'alcool. Tous ces comportements peuvent jeter par la fenêtre le contrôle de la glycémie. Lisez ce qui suit pour en savoir plus.

Luttez contre la dépression lorsque vous souffrez de diabète

Les effets de la dépression

Comment l'humeur peut-elle avoir un effet puissant sur le diabète? Mettez cela sur le compte des hormones, telles que l'hormone du stress, le cortisol.

  • Le stress fait en sorte que nous produisons plus de cette hormone. Et les personnes déprimées ont tendance à réagir au stress dans leur vie en produisant de grandes quantités de cortisol.
  • Le cortisol aide à mobiliser votre réponse «combat ou fuite» en cas de crise—un incendie, par exemple. Mais elle élève également la glycémie.
  • Cela signifie qu'à long terme, le stress chronique peut poser un sérieux problème. Au fil du temps, le stress peut également augmenter la quantité de graisse que vous accumulez autour de vos organes internes.
  • Cette soi-disant graisse viscérale est la pire espèce — elle produit des substances chimiques dangereuses qui endommagent les artères et augmentent le risque de crises cardiaques. Pour aggraver les choses, le stress chronique augmente votre rythme cardiaque et vous rend plus susceptible à terme de souffrir d'une crise cardiaque fatale.

Un remède naturel qui combat la dépression

Il existe un remède naturel pour lutter contre la dépression, c'est un petit quelque chose appelé l'exercice physique.

  • Les mêmes endorphines qui contribuent à l' «euphorie du coureur» peuvent apporter un soulagement naturel pour la dépression et aider à prévenir une rechute — si vous pouvez simplement vous lever du canapé.
  • Dans une étude qui a opposé la marche rapide ou le jogging contre la sertraline ou une combinaison de la drogue ainsi que l'exercice physique, après 16 semaines, tous les trois groupes avaient environ la même amélioration.
  •   Toutefois, à six mois, les personnes qui avaient continué l'exercice physique avaient les plus bas taux de rémission.
  • Seulement 50 minutes d'exercice par semaine réduit le risque de rechute de 50%.

Il ne semble pas y avoir d'importance quelle forme d'exercice vous faites: l'aérobie, la musculation et des exercices de flexibilité comme le yoga tous semblent offrir des avantages similaires.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu