Les nouvelles règles hypothécaires: que peuvent-elles signifier pour vous?

par PJImmobilier

Si vous cherchez à acheter votre première demeure, portez attention à ceci: les nouvelles règles hypothécaires qui sont entrées en vigueur en octobre 2016 vont probablement rendre plus ardu votre accès au marché de l’immobilier.

Les nouvelles règles hypothécaires: que peuvent-elles signifier pour vous?

Nous y revoilà!

Le gouvernement fédéral a modifié 5 fois les règles d’éligibilité à une hypothèque entre 2008 et 2015. Cette dernière série de changements avait pour but de stabiliser les «surchauffes» des marchés immobiliers, surtout ceux de Toronto et de Vancouver, de ralentir l’augmentation du prix des maisons et de garder sous contrôle l’endettement hypothécaire.

Toutes de bonnes choses.

Ce que ces changements ont néanmoins également fait est de compliquer davantage la première étape vers l’acquisition d’une nouvelle maison pour les jeunes Canadiens.

Depuis le 17 octobre, les propriétaires de maison qui ont fait une demande pour un prêt hypothécaire à proportion élevée (cela signifie qu’ils ont une mise de fonds inférieure à 20%) doivent se soumettre a un «test de tension» en se qualifiant pour un taux qu’ils n’ont pas réellement besoin de payer.

Oui, vous avez bien lu.

Ce test de tension a pour but d’assurer aux prêteurs que vous, M ou Mme Propriétaire, pourrez vous permettre votre hypothèque si jamais les taux d’intérêt augmentent.

Alyssa Furtado, fondatrice et PDG de ratehub.ca, un site qui compare les taux hypothécaires à travers le Canada, dit que le meilleur taux d’intérêt en Ontario, au moment de la rédaction de cet article, était de 2,29%. Toutefois, le taux qualifiant de la Banque du Canada pour les demandeurs est de 4,64%.

Que cela signifie-t-il?

Pour donner un exemple, un couple avec un revenu combiné de 100000$ a économisé 40000$ pour une mise de fonds et ils se qualifient pour un taux hypothécaire de 2,29%. Présumons que leurs impôts fonciers mensuels seront de 400$ et leurs frais de chauffage de 150$ en moyenne par mois.

En utilisant la calculatrice d’accessibilité hypothécaire de RateHub, ils pourront se permettre une propriété allant jusqu’à 521041$ à cause des nouveaux règlements hypothécaires.

«Sous la vieille réglementation, cependant, ils auraient pu dépenser 635700$», explique Mme Furtado.

Tcha-tching: une différence de 114659$.

D’après le courtier hypothécaire calgarien Jason Eldridge, en devant se qualifier au financement hypothécaire en utilisant le taux de référence canadien sur 5 ans, le prix d’achat maximum va en moyenne baisser de 21%, en se basant sur les taux du marché existants sur 5 ans.

Maintenant, imaginons un scénario en Alberta, où l’économie subit déjà les contrecoups de l’effondrement prolongé du gaz et de pétrole. Si vous cherchez une maison là-bas, votre pouvoir d’achat va maintenant subir une perte de 20% – sans parler de l’insécurité économique que vous pouvez déjà ressentir. Les personnes en Alberta qui cherchent à vendre leur demeure, quant à elles, devront maintenant tenter de vendre leur maison à des personnes qui, pour la plupart, viennent de voir leur pouvoir d’achat diminuer.

Bonjour, double pénalité!

Il y a d’autres règlements annoncés qui entreront en vigueur le 30 novembre. Pour ceux qui cherchent à restructurer ou à refinancer une hypothèque existante ou encore à acheter une propriété avec au moins 20% en mise de fonds, des règlements similaires s’appliqueront dans plusieurs cas. Les prêteurs qui utilisent une assurance de portefeuille et d’autres assurances hypothécaires à faible rapport emprunt/garantie vont maintenant devoir respecter le critère d’admissibilité qui ne s’appliquait auparavant qu’aux prêts hypothécaires assurés à proportion élevée.

En fin de compte

Il ne sert à rien de nier que les modifications vont rendre plus difficile l’accès au marché immobilier pour certains nouveaux acheteurs. Et ceux-ci pourraient aussi devoir faire face à des taux hypothécaires plus élevés. La clé est de comprendre leurs conséquences sur vos propres plans – les propriétaires à en devenir vont devoir s’interroger à savoir s’ils économisent assez pour répondre aux nouvelles exigences des mises de fonds.

Pour des nouvelles et du contenu supplémentaires sur l'immobilier, consultez PJimmobilier.ca.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu