Douleurs musculaires et tendons endoloris: faites le point

Les douleurs des muscles et des tendons peuvent vous prendre au dépourvu. Sachez différencier les deux et apprenez les méthodes pour aider à soulager un accès de douleur.

Douleurs musculaires et tendons endoloris: faites le point

Le scénario

Cette fois-ci, vous êtes déterminé à retrouver la forme: vous avez couru 1,6 km (un mile) et terminé par une série de pompes.

  • Puis, au cours des jours suivants, vous avez la sensation que vos bras et vos jambes ont été comme étirés sur la herse d'un château médiéval. Que s'est-il passé ?

Pourquoi ai-je si mal?

Cette douleur résulte de deux facteurs: l'accumulation d'acide lactique dans les muscles et les véritables responsables des courbatures - de minuscules déchirures au niveau de vos muscles.

  • Les globules blancs, les anti-inflammatoires appelés les prostaglandines, ainsi que les nutriments et les fluides qui affluent pour aider à réparer les muscles éprouvés, provoquent également leur gonflement.
  • Le gonflement se poursuit sur plusieurs jours, ce qui explique pourquoi vous êtes toujours susceptible au bout de cinq jours de boiter en descendant les escaliers.
  • Il est aussi possible que cette douleur musculaire soit la conséquence d'une blessure ou d'une chute.

Est-ce le muscle ou le tendon?

Toutes les activités destinées à faire travailler vos muscles ont souvent un impact sur vos tendons, ce tissu qui relie les muscles aux os. Dans les faits, la différence entre les douleurs musculaires et les douleurs liées aux tendons est si infime qu'il est difficile de les distinguer.

  • Une inflammation des tendons apparaît au niveau d'une articulation du coude, du genou, de la hanche, de l'épaule, du talon si des activités telles que soulever des poids ou peindre votre chambre à coucher les ont surexploités. Cet état se nomme tendinite.

Par quel moyen soulager la douleur?

Votre partie de golf a été excellente mais maintenant vos épaules, vos bras et vos mollets vous font mal. Votre ordonnance: RGCS.

  • RGCS signifie repos, glace, compression et surélévation.
  • La plupart des douleurs peuvent être traitées avec du repos et de la glace. Ce qui est encourageant, c'est que lorsque vous recommencerez l'exercice qui vous a affecté en premier lieu, les douleurs seront moins denses et vous récupérerez plus rapidement. Vos muscles peuvent même s'être renforcés.

Si la douleur persiste au bout d'une semaine, il est important de savoir si elle n'est pas liée à une cause plus grave qu'une simple courbature. Votre médecin procèdera à un examen de la région douloureuse et vous questionnera pour en savoir plus sur vos symptômes et vos activités.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu