Odeur, huile et fournaise ne font pas bon ménage…

En présence d’un appareil neuf, il est possible qu’une légère odeur d’huile de fournaise soit perceptible lors de la première utilisation. Toutefois, si celle-ci ne se dissipe pas ou si l’appareil a de l’âge, votre plombier pourra cerner le problème en deux temps, trois mouvements, et ainsi vous épargner bien des tracas.
Si vous détectez une odeur d’huile de fournaise persistante, vous pourriez devoir changer votre appareil ou simplement le faire réparer par votre plombier afin d’en maximiser les performances. Car, souvent, une odeur d’huile de fournaise est imputable à un réservoir défaillant.

Odeur, huile et fournaise ne font pas bon ménage…

Des appareils plus écolos

De nos jours, les appareils de chauffage sont beaucoup plus propres qu’ils ne l’étaient il y a quelques décennies, notamment en raison des équipements à haut rendement. Ceux-ci s’avèrent en effet beaucoup plus efficaces tout en réduisant considérablement l’émission de particules. En d’autres mots, ils sont passés en mode écolo.

Du mazout a été déversé dans la maison?

Dans ce cas, l’odeur peut durer longtemps et provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes. Le niveau de risque réel que pose ce problème peut varier selon l’importance et la durée de l’exposition, mais aussi la sensibilité des habitants de la maison. Il existe des solutions pour faire place nette:

  • Utiliser des ventilateurs et ouvrir les portes et les fenêtres pour laisser l’air frais entrer et circuler dans la maison, et ce, pendant plusieurs jours au besoin.
  • Nettoyer l’endroit où le déversement a eu lieu. Pour ce faire, plusieurs recommandent de verser du vinaigre ou du bicarbonate de soude dissout dans de l’eau sur les zones concernées.
  • Rincer à l’eau, puis répéter autant de fois que requis. L’odeur d’huile de fournaise se dissipera progressivement au fil des lavages.

De l’air frais, svp!

Si vous ressentez divers symptômes, comme une irritation oculaire ou de la gorge, des maux de tête ou des nausées, et vous soupçonnez que l’odeur d’huile de fournaise nuit à la qualité de l’air intérieur, voyez-y sans tarder. Votre maison se doit d’être sécuritaire et confortable… et non pas une source de malaises.

Et si c’était du monoxyde de carbone…?

Surtout, assurez-vous que cette odeur d’huile de fournaise ne rime pas avec émissions de monoxyde de carbone dans la maison. Ce gaz est très difficile à déceler sans détecteur de monoxyde, puisqu’il est incolore et inodore, donc, insidieux.

  • Les symptômes d’une faible exposition: maux de tête, fatigue et essoufflement.
  • Les symptômes d’une exposition élevée ou d’une faible exposition, mais sur une longue période: étourdissements, douleurs thoraciques, fatigue, problèmes de vision et difficultés de concentration.

Ne faites pas cet air… Le plombier peut vous aider

La qualité de l’air et de votre environnement est une priorité: appelez votre plombier dès aujourd’hui. Et pendant que vous y êtes, vous pouvez aussi profiter de sa visite pour lui demander s’il a un ou deux bons tuyaux pour vous!

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu