Parler avec ses parents de la maison de retraite

Si vous avez une discussion avec vos parents au sujet d'un centre d'hébergement et de soins de longue durée, traitez la question respectueusement, reconnaissez leur point de vue et donnez-leur de l'espace. Voici quelques conseils pour gérer la conversation.

Parler avec ses parents de la maison de retraite

1. Orienter la discussion vers soi-même

Quelle que soit la manière dont on vous annonce que vous n'êtes peut-être plus en mesure de mener une vie autonome, cela fait mal. Vous pouvez minimiser le chagrin en expliquant que le problème vient de vous, plutôt que de vos parents.

  • Vous pouvez par exemple expliquer que «vous avez des difficultés à dormir et à vous concentrer au travail parce que vous craignez une nouvelle chute», au lieu de dire «Tu serais mieux en maison de retraite parce qu'on ne peut pas te laisser seul».

2. Donner aux parents du temps et de l'espace

Il est probable que vous aurez plusieurs, voire un grand nombre de discussions de ce type. Les personnes vieillissantes ont besoin de temps pour accepter cette idée. Soulevez la question avec désinvolture, mais n'allez pas plus loin si nécessaire.

  • Donnez-leur de l'espace en utilisant le principe qui consiste à concentrer la question sur vous. Vous pouvez par exemple dire: «Papa, je serais plus tranquille si nous visitions quelques maisons de retraite. Tu veux bien? Vous n'avez pas à prendre de décision, mais je suis curieux de voir à quoi elles ressemblent».
  • Si vos parents ont des amis qui sont en maison de retraite, servez-vous de cet argument. Vous pouvez suggérer de leur rendre visite ensemble.

3. En cas de situation urgente

Il arrive souvent que les parents qui vivent seuls soient confrontés à des accidents. Par exemple, ils mettent accidentellement le feu à quelque chose ou font une chute et n'ont aucun moyen de contacter qui que ce soit.

De tels événements ne garantissent aucunement que les parents y verront une raison pour déménager.

  • Dans ce cas, vous devrez peut-être rassembler une équipe composée de leurs proches et du personnel soignant pour organiser une intervention.
  • Quoiqu'il en soit, il est essentiel que vous donniez à vos parents le plus de contrôle possible. Par exemple, au lieu de dire: «Nous allons t'installer dans une maison de retraite immédiatement. Arrête d'argumenter», vous pourriez simplement dire «Quelles maisons de retraite aimerais-tu visiter? Ton copain Jacques réside dans celle-ci».

Faire remarquer la flexibilité

De nombreuses maisons de retraite permettent à leurs clients potentiels de faire jusqu'à un mois d'essai.

  • Expliquez à vos parents qu'ils peuvent rentrer à la maison s'ils ne se sentent pas à l'aise. La tranquillité d'esprit est parfois tout ce qui leur manque pour essayer un établissement.
  • Il vaut mieux commencer à avoir ces discussions le plus vite possible et de manière totalement proactive. Ils auront tendance à procéder par étapes, en prenant le temps de s'habituer à l'idée.

Donnez-leur autant de contrôle que possible et continuez à centrer la discussion sur vous. Vos parents ne veulent pas se sentir jugés; ils ont besoin d'amour et de respect.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu